L'ABC du plan d'études

  • Forum
  • Le 5 décembre 2011

  • Marie Lambert-Chan

La maitrise et le doctorat sont de longs processus, jonchés d'échéances. Et qui dit long, dit forcément planification. C'est là qu'intervient le plan d'études. Ce document est rempli par le directeur de recherche et l'étudiant au début du programme. Bien que sa forme varie, il contient souvent les mêmes rubriques de base: le choix d'un directeur et d'un sujet de recherche, les conditions d'encadrement, le calendrier des étapes à franchir, le contexte de direction ainsi que les modalités de rédaction.

 

Environ le quart des unités de l'Université de Montréal ont officiellement adopté un plan d'études conçu en fonction de leurs besoins. Plusieurs professeurs ont aussi élaboré leur modèle personnel. Et le 3 octobre, la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP) de l'Université de Montréal a mis en ligne le sien, en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada sur les TIC en éducation, dirigée par le professeur Thierry Karsenti. «Nous avons étudié les différents plans offerts par les unités et nous avons tenté d'en tirer un concept universel», explique le doyen Roch Chouinard.

L'étudiant et le directeur peuvent concevoir un plan d'études à partir de 12 modules facultatifs. «C'est comme du IKEA: on prend les modules qui nous conviennent, décrit Richard Patry, vice-doyen exécutif et secrétaire de la FESP. Certains étudiants qui manipulent des produits toxiques doivent suivre une formation en santé et sécurité. D'autres auront la possibilité de breveter un produit issu de leurs recherches. Ces cas de figure, et bien d'autres, sont considérés.»

Disponible en version Word et en format PDF dynamique, le plan d'études peut aussi être intégré à un portfolio électronique. L'«Eduportfolio», créé aussi par M. Karsenti, est un environnement où l'étudiant peut regrouper ses réalisations, son curriculum vitæ, ses activités de réseautage... et son plan d'études. «On favorise cette option parce qu'elle possède différentes fonctionnalités qui sont absentes des modèles Word et PDF, déclare M. Chouinard. Par exemple, cela facilite les communications entre l'étudiant et le directeur grâce à l'envoi de rappels automatiques par courriel pour des échéances ou des rendez-vous.»

Indispensable... mais pas obligatoire

Pour Roch Chouinard et Richard Patry, le plan d'études est indispensable. Mais ce n'est pas un contrat. «Selon mon expérience, le plan d'études donne des résultats très positifs, mais il doit demeurer souple, estime le doyen. Je l'ai toujours utilisé avec mes étudiants, mais nous ne l'avons jamais suivi à la lettre. C'est impossible, car la réalité de l'étudiant et des études évolue avec le temps. C'est pourquoi il faut le réviser régulièrement.»

Le plan d'études n'est pas non plus obligatoire. «Si les gens étaient astreints à le rédiger, cela serait contre-productif, puisqu'ils n'y croiraient pas. Or, le plan d'études ne fonctionne que quand on y accorde de la valeur», juge M. Patry.

Ceux qui adoptent le plan d'études en tireront de nombreux avantages. «Cela rassure l'étudiant, souligne M. Chouinard. Il voit que le directeur se préoccupe de lui. Pour l'étudiant, le plan d'études devient aussi une première prise de conscience du travail qu'il l'attend au cours des prochaines années.»

En exprimant leurs attentes respectives, le professeur et l'étudiant évitent de nombreux malentendus. «L'étudiant aura-t-il accès à un poste de travail et à un ordinateur? Quelle sera la fréquence des rencontres? Quelles sont les sources de financement accessibles? Ces détails peuvent être abordés dans le plan», observe le doyen.

Pour le directeur, le plan d'études est un aide-mémoire. «Nous supervisons plusieurs étudiants et cet outil nous rafraichit la mémoire sur chacun d'eux, remarque Richard Patry. Et il nous permet de vérifier leurs progrès en fonction des objectifs établis.»

Marie Lambert-Chan

Pour plus de renseignements sur le plan d'études, consultez le plan d'études modulaire.

(Illustration: Benoît Gougeon)

Sur le Web


 

Marie Lambert-Chan, Petit guide de survie des étudiants, PUM, 160 pages, 2012. Illustrations de Benoît Gougeon.

Les Presses de l'Université de Montréal