Dr Yves Joanette nommé directeur scientifique de l'Institut du vieillissement des IRSC.

Dr Yves JoanetteDepuis l'automne 2011, le Dr Yves Joanette occupe le poste de directeur scientifique de l'Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). À ce titre, le Dr Joanette est le deuxième professeur de l'Université de Montréal à occuper un tel poste prestigieux après le Dr Jean-Lucien Rouleau, Directeur scientifique de l'Institut de la santé circulatoire et respiratoire. Le mandat du Dr Joanette consiste à soutenir la recherche qui favorise le vieillissement en santé. Lui et son équipe sont, entre autres, chargés de promouvoir la recherche en santé aux plus hauts niveaux d'excellence internationale, d'établir et d'entretenir des partenariats, et de favoriser une communication et une application des connaissances efficaces. Le but de l'Institut consiste à améliorer la santé et la qualité de vie des Canadiens âgés par la compréhension et la suppression, ou la prévention, des effets d'un large éventail de facteurs associés au vieillissement.

 

Dr Yves Joanette est actuellement professeur titulaire à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal et membre de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec. De plus, de 1997 à 2009, il était directeur du Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM). De 2009 jusqu'à récemment, il a été président-directeur général du Fonds de la recherche en santé du Québec et président de son Conseil d'administration.

Titulaire d'un doctorat en sciences neurologiques de l'Université de Montréal (1980), il a complété sa formation postdoctorale en neuropsychologie et en neurologie du comportement en France (1980-1982), au CHU Timone de Marseille et à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ses principaux champs d'intérêt en recherche ont trait aux processus du vieillissement et aux troubles de la cognition de la personne âgée. C'est ainsi qu'il contribue à l'avancement des connaissances en ce qui a trait à la réorganisation neurofonctionnelle qui permet le maintien des habiletés de communication avec l'âge, aux effets des lésions de l'hémisphère droit du cerveau sur ces habiletés de même qu'aux troubles de la cognition dans la maladie d'Alzheimer. Depuis le début de sa carrière, son équipe de recherche a largement contribué à la formation de la relève en recherche en santé et à celle de professionnels travaillant dans le réseau de santé par le biais d'importantes contributions à la dissémination des résultats de recherche et à l'introduction de pratiques cliniques exemplaires.

Yves Joanette est chercheur au CRIUGM depuis 1982. De 1992 à 1997, il a occupé les postes de directeur de l'École d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal et de directeur associé pour la recherche clinique du CRIUGM. Depuis le début de sa carrière, l'excellence a caractérisé chacun de ses mandats de direction, et il jouit d'une grande renommée internationale.

Les IRSC bénéficieront des importantes recherches du Dr Joanette, notamment en ce qui touche la dynamique inter-hémisphérique permettant la pleine mise en jeu des habiletés de communication, et l'évolution avec l'âge de cette dynamique. Ses travaux incluent également les troubles de la communication découlant de lésions à l'hémisphère droit de même que les troubles cognitifs de la personne âgée. Par son remarquable leadership, le Dr Yves Joanette contribue à faire avancer la recherche sur le vieillissement.  D'ailleurs, Dr Joanette a également été nommé directeur exécutif de la Stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d'Alzheimer des IRSC.

La Stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d'Alzheimer (SIRCMA) est la réponse des IRSC à une crise croissante dans les soins de santé, à l'échelle nationale et internationale. En se joignant à d'autres pays qui ont lancé des stratégies nationales, le Canada appuie le consensus voulant que la collaboration internationale à grande échelle constitue la façon la plus efficace de s'attaquer à ce problème mondial. Les IRSC, par l'entremise de la SIRCMA, sont bien placés pour négocier un tel programme de recherche international. La SIRCMA encouragera et dirigera des approches de recherche internationale novatrices, soutiendra la participation et le leadership du Canada dans les consortiums internationaux, tout en soutenant les chercheurs canadiens afin d'optimiser la synergie entre les pôles d'excellence au pays dans ce domaine de recherche de grande importance pour le futur de la santé des populations au pays.