Les bourses de soutien financier et d'implication: vous connaissez?

  • Forum
  • Le 30 janvier 2012

  • Marie Lambert-Chan

L'excellence du dossier scolaire n'est pas le seul moyen de décrocher une bourse d'études. L'engagement social et le besoin d'un soutien financier peuvent également faire de vous des candidats recherchés pour ces types de bourses.

«Ces bourses sont méconnues parmi les étudiants, et parfois même parmi les membres du personnel, et pourtant il en existe une centaine», signale Chantal Noël, conseillère en bourses d'études aux Services aux étudiants (SAE).

Les bourses de soutien financier

Elles sont offertes aux étudiants persévérants qui ont un parcours difficile en raison de ressources financières limitées. «Grâce à ces bourses, les étudiants concernés pourront, par exemple, diminuer leurs heures de travail pour se consacrer à leurs études», remarque Chantal Noël.

Les candidats sont évalués en fonction de leur situation financière et personnelle et des efforts qu'ils ont fournis pour financer leur projet d'études. «Vous devez remplir les formulaires avec rigueur et précision, conseille Mme Noël. Il faut bien présenter votre situation, indiquer clairement vos revenus et dépenses, mettre en évidence les éléments qui vous distinguent des autres demandeurs de bourses et mentionner les démarches entreprises afin de remédier à votre manque de ressources.»

Soyez clair, cohérent et surtout très honnête. «Aux yeux du jury, votre formulaire est votre unique porte-parole, rappelle-t-elle. Sachez que plusieurs renseignements peuvent être vérifiés et que les évaluateurs connaissent les couts réels de la vie étudiante. Si une dépense sort de l'ordinaire, employez-vous à la décrire correctement et à fournir des pièces justificatives. Ainsi, il sera indispensable de préciser la raison d'un débours de 2000 $ dans votre budget s'il s'agit d'une dépense irrégulière comme l'achat d'un ordinateur.»

Chantal Noël invite par ailleurs les étudiants à tenter leur chance pour ces bourses, même celles qui offrent des sommes plus humbles. «Une bourse de 500$, ce n'est peut-être pas le gros lot, mais cela aide à payer l'épicerie», observe-t-elle.

Les bourses d'implication

Les étudiants récompensés par ces bourses ont apporté une contribution à la communauté en ayant mis en route des projets socialement engagés ou en y ayant participé de manière bénévole.

«Nous sommes persuadés que de nombreux projets d'entraide ou à visée culturelle ou environnementale sont entrepris sur le campus et méritent d'être reconnus, mais les étudiants ont tendance à minimiser leur action, affirme Chantal Noël. Il ne faut pas hésiter à présenter une demande, même pour les petits engagements.»

Désirant valoriser ces actions bénévoles, le service des bourses d'études des SAE a mis sur pied un nouveau concours de bourses d'implication pour les étudiants de l'UdeM. «Plusieurs autres bourses sont proposées tout au long de l'année, à commencer par celles de Forces Avenir, dont la date limite est le 31 mars prochain», ajoute-t-elle.

La somme remportée n'est pas le seul avantage associé aux bourses d'implication. «Les gagnants font connaitre leur projet et, par le fait même, peuvent trouver des partenaires ou entrer en contact avec des gens qui les aideront à aller plus loin dans leurs actions ou dans leurs recherches de financement», souligne Mme Noël.

Elle suggère aux étudiants intéressés par ces bourses de bien documenter leur dossier de candidature. «Illustrez les retombées positives engendrées par vos actions bénévoles ou votre projet, que ce soit par des chiffres ou des témoignages. Notez la durée et la fréquence de votre participation.»

Enfin, dit-elle, consultez le répertoire de bourses des SAE afin de saisir toutes les occasions et sachez que le service des bourses d'études offre des ateliers de recherche de bourses et des consultations individualisées pour vous soutenir dans vos démarches.

Marie Lambert-Chan

(Illustration: Benoît Gougeon)