Volleyball féminin : Marie-Sophie Nadeau est nommée joueuse par excellence au Québec

Marie-Sophie NadeauL’attaquante Marie-Sophie Nadeau, des Carabins de l’Université de Montréal, a été sacrée joueuse par excellence de la Ligue de volleyball féminin universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Elle se retrouve également parmi les étoiles du circuit, tout comme trois de ses coéquipières. Leur entraîneur-chef Olivier Trudel a quant à lui reçu le titre d’entraîneur de l’année.

Après avoir mérité le titre de recrue de l’année au Québec et au Canada l’année dernière, Nadeau continue de rafler les honneurs à sa deuxième saison sur le circuit. L’athlète de 22 ans originaire de Saint-Aimé a dominé la conférence provinciale au chapitre des attaques gagnantes avec 192, pour une moyenne de quatre par manche. Elle partage aussi le sommet de la ligue avec 20 as. Elle a aussi amassé un total de 228,5 points pour une moyenne de 4,76 par manche, dominant toutes ses adversaires. La joueuse de six pieds et un pouce est maintenant en lice pour l’obtention du Prix Mary Lyons, remis à la joueuse par excellence au pays.

« C’est un honneur considérable pour elle de recevoir ce titre à sa deuxième année seulement, surtout dans une ligue aussi compétitive que la nôtre, affirme Olivier Trudel. Ça souligne la qualité de l’ensemble de son jeu. Elle peut être dominante sur le terrain, mais surtout rassurante pour le reste de son équipe. » L’étudiante en enseignement primaire et préscolaire a également été nommée sur la première équipe d’étoiles pour une deuxième saison consécutive.

À sa cinquième et dernière saison avec les Carabins, l’attaquante et capitaine Mélanie Roy (Physiothérapie) a été sélectionnée sur la première constellation pour la première fois de sa carrière. « Je suis content de voir que la ligue reconnaisse que Mélanie fasse partie des étoiles de premier niveau du circuit, même si cela ne démontre pas toute l’importance réelle qu’elle a au sein de notre équipe, dit Trudel. Elle a été une capitaine exemplaire, un modèle parfait de la façon dont il faut agir sur le terrain et à l’entraînement. De plus, elle a démontré d’excellentes qualités en offensive et au bloc durant toute la saison. »

Deux joueuses sur la seconde équipe d’étoiles

La joueuse de centre Gabrielle Vallée-Vachon (Nutrition) et l’attaquante Sophie Bergeron-Leblanc (Administration (HEC Montréal)) ont pour leur part été sélectionnées sur la deuxième équipe d’étoiles. Elles reçoivent cet honneur pour la première fois de leur carrière. « Gabrielle a connu une très bonne saison offensive, dit Trudel. Elle est arrivée dans l’équipe à un jeune âge il y a quatre ans et elle a travaillé très fort pour développer les armes offensives qu’elle possède aujourd’hui. Elle doit maintenant faire inévitablement partie du plan de match de l’autre équipe.

« Pour Sophie, je crois que ce n’est que le début, ajoute Trudel. C’est une joueuse tellement complète. Elle peut bien faire dans toutes les phases de jeu sur le terrain. Elle est le catalyseur de notre défensive, elle est une arme au service, en plus d’exceller au bloc et d’être constante à l’offensive. Sophie a cimenté notre équipe cette saison. »

Pour sa part, Olivier Trudel a mérité le titre d’entraîneur de l’année dans le RSEQ pour la cinquième fois en six ans. Il avait également mérité cette distinction à l’échelle canadienne au terme de la saison 2008-2009. « C’est toujours un honneur de recevoir ce prix, dit Trudel. Je respecte beaucoup la compétence et la qualité de mes collègues. Grâce à eux, il faut continuellement se dépasser dans cette ligue. »

Les volleyeuses de l’UdeM ont terminé au sommet du classement québécois avec une fiche de 12 victoires contre trois revers. Elles seront en quête d’une quatrième bannière provinciale en cinq ans, elles qui l’avaient emporté de 2008 à 2010 avant de l’échapper la saison dernière.

Les Carabins débuteront leurs séries éliminatoires le vendredi 17 février au CEPSUM à 19h. Dans ce premier match de la série finale 2 de 3, elles se mesureront aux gagnantes de la demi-finale entre le Rouge et Or de Laval et les Martlets de McGill. Les Bleus sont également qualifiées pour le championnat canadien présenté à McMaster University, à Hamilton, du 1er au 3 mars.

 

 

Pour information

Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458