L'élite de la natation canadienne universitaire a rendez-vous au CEPSUM

  • Forum
  • Le 20 février 2012

Julien Roy-Lavallée (Photo: James Hajjar)La piscine du CEPSUM sera fermée aux usagers du centre sportif du 23 au 25 février. Ces derniers doivent aussi être avertis que l'ambiance qui y règnera durant cette période pourrait faire trembler tout le bâtiment. Il n'y manquera certes pas d'action et tous sont conviés à participer à la fête. Les couloirs seront réservés aux meilleurs nageurs universitaires du pays à l'occasion du championnat de natation de Sport interuniversitaire canadien (SIC).

 

Tout autour du bassin, une trentaine d'universités canadiennes regroupant 350 nageurs seront représentées par des délégations très colorées. Maquillés et armés de trompettes, les nageurs vont rivaliser d'extravagance pour encourager les leurs. Ayant travaillé dans le monde de la natation durant plus de 40 ans, Alain Lefebvre, le coordonnateur du sport d'excellence, volet haute performance des Carabins, assure que cette compétition est l'une des plus vivantes du calendrier de la natation canadienne. «Ces adultes redeviennent des enfants, affirme-t-il. Ils sont très créatifs dans leurs façons de manifester leurs encouragements.» Il s'agit en effet de la plus grande compétition de natation par équipes du pays.

La présentation de ce championnat à l'Université de Montréal remonte à 1992. La directrice des programmes sportifs de l'UdeM, Manon Simard, nageait avec les Carabins à l'époque. Cette fois-ci, elle tient un tout autre rôle. «Ce championnat marque un moment important dans le développement de notre programme de natation, dit-elle entre deux réunions. Ça témoigne de l'évolution de l'organisation des Carabins et il faut remercier beaucoup de gens qui nous ont permis de nous rendre là.» L'étage de l'administration du CEPSUM est en pleine effervescence. Tout doit être parfait lorsque les athlètes arriveront dans la métropole.

L'organisation des Bleus avait également accueilli, conjointement avec l'Université McGill, les championnats de soccer féminin et masculin de SIC en 2003 et en 2004. «C'est l'un des rôles d'une université de contribuer à la présentation de ces championnats lorsque l'occasion se présente», soutient Alain Lefebvre.

Onze Carabins

Onze nageurs des Carabins se sont qualifiés pour cette compétition au cours de la saison et seront en action devant leurs partisans. «Je veux profiter au maximum de cette expérience, dit Marie-Pierre Bérubé (études internationales), gagnante d'une médaille de bronze au relai 4 x 100 m quatre nages l'année passée à Calgary. J'espère que tout va bien aller. On connait la piscine et il va y avoir beaucoup d'ambiance et de supporteurs. Ça va me donner un gros boost

«Je suis content de pouvoir compétitionner ici, à Montréal, affirme pour sa part Frédéric Le Blanc (génie civil), recrue médaillée de bronze au 200 m brasse l'an dernier. Mes deux frères qui ont nagé avec les Carabins avant moi n'ont pas eu cette chance, alors je vais essayer d'en profiter le plus possible. Je suis très motivé et je vise un autre podium.»

Pour Alain Lefebvre, qui a été entraineur-chef des nageurs des Carabins de 1989 à 1994, cette compétition donne souvent un avantage aux athlètes de l'établissement hôte. «En général, mentionne-t-il, ils tirent profit du fait que les épreuves sont disputées chez eux, sur un lieu d'entrainement qui leur est connu et familier. Ils auront aussi plus de personnes pour les encourager. Cependant, ils ne doivent pas se mettre de pression supplémentaire.»

En cette année olympique, plusieurs nageurs qui participeront au championnat seront également des prochains essais olympiques en vue de se tailler une place au sein de l'équipe canadienne qui s'envolera pour Londres cet été. «Il pourrait y en avoir quelques-uns qui vont se qualifier, estime Alain Lefebvre. Il est possible aussi de voir des anciens membres de l'équipe nationale.»

Au troisième rang au Québec

Les formations féminine et masculine des Carabins ont pris toutes deux la troisième position dans le classement du Réseau du sport étudiant du Québec en 2011-2012. «Nous avons connu une bonne saison, indique l'entraineur-chef Régis Fortino. L'esprit d'équipe est très fort, il y a eu de nombreuses réalisations personnelles et des barrières psychologiques ont été brisées. Avec les belles performances que nous avons observées au championnat provincial, cela augure bien pour la compétition nationale.»

Il s'agit donc d'une occasion unique pour les Montréalais de voir en action quelques-uns des meilleurs nageurs d'ici et d'ailleurs au Canada. «Il y a un petit effet magique à recevoir des nageurs qui se préparent en vue des essais olympiques, souligne Manon Simard. C'est excitant de se dire que plusieurs seront passés chez nous.»

Mathieu Dauphinais
Collaboration spéciale

 

Voir le clip

Sur le Web