Décès de l'interprète et pédagogue Eleonora Turovsky

Eleonora TurovskyLa direction, le corps enseignant, le personnel ainsi que de très nombreux étudiants et diplômés de la Faculté de musique de l'Université de Montréal, se recueillent aujourd'hui à la mémoire d'Eleonora Turovsky qui fut enseignante à la Faculté pendant plus de deux décennies.

 

Décédée le vendredi 2 mars, Eleonora Turovsky aura occupé une place de premier plan à la Faculté de musique, en plus d'assumer, à titre de violoniste, une carrière d'interprète de premier plan sur la scène montréalaise et internationale.

Titulaire d'un doctorat du Conservatoire Tchaïkovski et médaillée d'argent de l'École centrale de Moscou, Mme Turovsky a d'abord oeuvré en Russie sous la direction de Dmitri Tziganov, premier violon du Quatuor Beethoven de Moscou.

Avant de quitter l'ex-Union soviétique, elle s'est produite dans les principales villes de son pays en tant que soliste de l'Ensemble Madrigal, membre du Trio du Conservatoire et membre de l'Orchestre de chambre de la Radio de Moscou. En plus de sa carrière de concertiste, elle a assumé la direction du département des cordes au Collège Ippolitov-Ivanov.

Établie à Montréal depuis 1977, Eleonora Turovsky y a enseigné le violon et l'alto à la Faculté de musique de l'Université de Montréal, à compter de 1991, en plus d'être violon solo de l'Orchestre de chambre I Musici de Montréal. En duo avec son époux, le violoncelliste Yuli Turovsky, elle a participé à de nombreuses tournées à l'étranger et participé à près de 60 enregistrements pour les labels Chandos et Analekta. Ses enregistrements ont reçu les plus grands éloges de la critique internationale, notamment celui consacré au Duo, opus 7 de Kodaly qui a remporté un Diapason d'Or du prestigieux mensuel français Diapason.

À la Faculté de musique, « Mme Turovsky s'investissait pleinement dans l'épanouissement, la réussite et le dépassement de ses élèves, toujours très nombreux à vouloir étudier avec une pédagogue virtuose au caractère si humain », souligne Christiane Laflamme, vice-doyenne aux études en interprétation. « Non seulement avait-elle pleinement à coeur leur réussite académique, mais elle multipliait pour eux les occasions de se produire sur scène afin de leur offrir de véritables passerelles vers la carrière professionnelle », conclut Mme Laflamme.

Tout récemment, au sein de l'Orchestre de chambre Nouvelle Génération, Eleonora et Yuli Turovsky auront créé un véhicule d'exception permettant à leurs élèves actuels et anciens de l'Université de Montréal de vivre et de faire entendre le grand répertoire de musique de chambre

En 1995, le cinéaste Michka Saäl réalisait, pour l'Office national du film du Canada, Le violon sur la toile, un documentaire sur la vie d'Eleonora Turovsky qui fut aussi une artiste-peintre accomplie dont les oeuvres ont été acquises par des collectionneurs un peu partout dans le monde.

Outre Yuli Turovsky et leur fille Natasha, MmeTurovsky laisse dans le deuil de nombreux parents et amis, et des dizaines d'élèves très affectés par son décès. La famille de Mme Turovsky diffusera sous peu les détails relatifs à l'office religieux célébré à sa mémoire.

La direction et le personnel de la Faculté de musique offrent leurs plus sincères condoléances à la famille d'Eleonora Turovsky, aux étudiants, aux nombreux diplômé(e)s, collègues et ami(e)s.

Source :
Stéphane Pilon
Conseiller en communication
Faculté de musique de l'Université de Montréal
514 343-6365
stephane.pilon@umontreal.ca