Hockey féminin : Les Carabins supplantent l'équipe classée #1 en ouverture de tournoi

Kim DeschênesLes Carabins de l’Université de Montréal, classées au sixième rang, ont surpris les Golden Hawks de Wilfrid Laurier, l’équipe la mieux classée du tournoi, 6 à 5, dans le premier match du championnat de hockey féminin de SIC présenté jeudi soir au Clare Drake Arena de l’Université de l’Alberta à Edmonton.

 

Les Carabins joueront donc leur deuxième partie dans le groupe A face aux Panthers de UPEI samedi à 17h30, heure de l’est. Une deuxième victoire des Bleus leur assurerait une place dans le match pour la médaille d’or. Les Golden Hawks se mesureront à ces mêmes Panthers vendredi à 17h30, heure de l’est.

« C’est une victoire immense pour notre programme, affirme l’entraîneure-chef des Carabins Isabelle Leclaire. Nous avons obtenu la contribution de toutes de nos joueuses dans ce match. »

Tirant de l’arrière en première période 3 à 1, les Carabins ont inscrit cinq buts sans riposte pour se donner une avance confortable de 6 à 3 après 40 minutes. « Comme en séries, on ressentait beaucoup de nervosité en début de match, dit Leclaire. Ensuite, les joueuses ont réalisé qu’elles pouvaient rivaliser avec leurs adversaires et elles ont montré leurs habiletés offensives. »

La capitaine Kim Deschênes a parti le bal avec son deuxième but de la partie tard dans le premier engagement. En se servant d’une défenseure adverse comme écran, elle a battu la gardienne Erika Thunder, de Buffalo Point, Man., d’un puissant tir du poignet. La joueuse originaire de Saint-Quentin, N.-B., a récolté quatre points, dont deux buts, dans cette rencontre et a mérité le titre de joueuse du match dans le camp des Bleus.

« C’était l’un de mes plus gros matchs en carrière, dit-elle. Nous étions vraiment bien préparées pour cette rencontre et on a bien suivi le plan de match. Nous avons montré aux autres équipes que nous pouvions rivaliser avec tout le monde dans ce tournoi. »

Les Carabins ont joué leur meilleur hockey en deuxième période. Après seulement 38 secondes de jeu, Josianne Legault, de Granby, Qué., a redirigé une passe de Deschênes entre les jambières de Thunder. Ensuite, à 4:38, Ariane Barker, originaire de Napierville, Qué., s’est emparée d’une rondelle en zone neutre et a servi une feinte d’anthologie à une défenseure adverse avant de déjouer Thunder d’un lancer précis pour donner les devants aux Montréalaises.

À 10:18 dans cette période, Deschênes et Maxie Plante, de Sherbrooke, Qué., sont entrées en zone ennemie à deux contre un. Plante a accepté la passe de sa coéquipière du revers avant de battre la gardienne entre les jambières.

À l’autre bout de la patinoire, Rachel Ouellette, originaire de Kirkland, Qué., a été solide, réalisant quelques arrêts difficiles pour garder son équipe en avance. Ouellette est entrée sur le jeu en remplacement d’Élodie Rousseau-Sirois, de Pohénégamook, Qué., après le troisième but de Laurier. Ouellette a repoussé 28 des 30 lancers dirigés vers elle.

Avec moins de trois minutes à jouer dans le deuxième tiers, Audrey Fortin, de La Sarre, Qué., a compté en s’emparant d’un retour de lancer de la pointe d’Élizabeth Mantha, originaire de Longueuil, Qué. Cela donnait une avance de trois buts à sa formation.

Les porte-couleurs de l’UdeM ont tenu le fort en troisième période. Les Golden Hawks ont lancé 15 fois au but, mais les Carabins n’ont cédé qu’à deux reprises. En début d’engagement, Tammy Freiburger, de Wingham, Ont., a d’abord compté en surprenant Ouellette en contournant le filet. Ensuite, à 10:57, Devon Skeats, originaire de Whitby, Ont., a marqué en sautant sur un retour pour réduire l’écart à 6-5. Rachel Ouellette s’est dressée devant son filet pour le reste de la partie jusqu’à la confirmation de la victoire de son équipe.

Les Bleus ont affiché leurs couleurs tôt dès le départ
Kim Deschênes a marqué dès la troisième minute de jeu en avantage numérique. Elle a surpris la gardienne Erika Thunder en revenant rapidement devant le but et en tirant dans le haut du filet.

Après ce premier but, l’équipe championne de la conférence ontarienne a répliqué rapidement avec trois buts sans réplique. Jessie Hurrell, originaire de Palgrave, Ont., a d’abord complété une belle montée à trois contre un et a marqué sur réception sur une passe de la Torontoise Andrea Shapero. Ensuite, Katherine Shirriff, native de Carrying Place, Ont., a ensuite marqué à 10:06 en profitant d’un revirement des Carabins dans leur zone défensive. Un peu plus d’une minute plus tard, Caitlin Muirhead, de Waterloo, Ont., a compté en sautant sur un retour de lancer dans l’enclave.

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420