L'astronome Pier-Emmanuel Tremblay reçoit la médaille Plaskett 2012

Pier-Emmanuel TremblayLa Société canadienne d'astronomie (CASCA) et la Société royale d'astronomie du Canada (SRAC) ont attribué le prix de la meilleure thèse de doctorat en astrophysique au Canada à Pier-Emmanuel Tremblay en lui décernant la médaille J.S. Plaskett 2012.

 

Pier-Emmanuel Tremblay a complété ses études de doctorat en 2011 au Département de physique de l'Université de Montréal, sous la supervision du professeur Pierre Bergeron. Les travaux présentés dans la thèse de M. Tremblay portent sur l'étude des étoiles naines blanches à atmosphère riche en hydrogène de type spectral DA. Plus particulièrement, M. Tremblay a amélioré les modèles des spectres théoriques de ces cadavres stellaires en incluant à la fois une nouvelle implémentation de la théorie du gaz non-idéal et de la théorie unifiée de l'élargissement Stark. Une comparaison détaillée de cette grille de modèles et de spectres observés de ces étoiles, provenant notamment du Sloan Digital Sky Survey, a permis d'améliorer de façon significative la détermination de leurs paramètres atmosphériques (température et gravité de surface).

M. Tremblay s'est également attaqué à un problème qui persiste depuis plus de 20 ans dans ce domaine de recherche, soit celui des gravités de surface anormalement élevées que l'on mesure dans les naines blanches de type DA les plus froides. Utilisant des spectres à haute résolution de naines blanches obtenus avec le télescope Keck de 10m à Hawaii, Pier-Emmanuel Tremblay a ainsi démontré que l'explication la plus largement acceptée dans la communauté scientifique pour expliquer ce phénomène ¾ soit la contamination des couches externes par de l'hélium ¾ n'est pas appuyée par les observations spectroscopiques. M. Tremblay a plutôt démontré que le problème des anomalies de gravités de surface pouvait être résolu en utilisant des modèles hydrodynamiques atmosphériques en trois dimensions. Collectivement, ces résultats représentent un pas important dans notre compréhension des naines blanches à atmosphère riche en hydrogène.

Pier-Emmanuel Tremblay travaille maintenant comme chercheur postdoctoral en collaboration avec le professeur Hans Ludwig de l'Université de Heidelberg, avec qui il a développé les premiers modèles d'atmosphère en trois dimensions de naines blanches riches en hydrogène. La prestigieuse bourse de recherche postdoctorale Alexander von Humboldt, reçue en 2011, lui a permis de faire des progrès importants dans notre compréhension de ces étoiles.

Parmi les récipiendaires de la médaille Plaskett, on compte notamment plusieurs anciens étudiants membres du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) provenant de l'Université de Montréal (Pierre Bergeron, 1990; Paul Charbonneau, 1991; Pierre Brassard, 1993; Alain Beauchamp, 1997; Stéphane Charpinet, 1999; Christian Marois, 2005) et de l'Université Laval (Frédéric Grandmont, 2007). En 25 années d'existence de ce prix, le CRAQ peut se targuer d'avoir remporté 8 des 25 médailles, un exploit unique au Canada !

À propos de la médaille Plaskett
La Société royale d'astronomie du Canada (SRAC) et la Société canadienne d'astronomie (CASCA) ont institué un prix, la médaille Plaskett, en reconnaissance du rôle important joué par John Stanley Plaskett dans l'implantation de la recherche en astrophysique au Canada. Le prix, qui consiste en une médaille d'or, est attribué chaque année au diplômé de doctorat d'une université canadienne dont la thèse en astronomie ou astrophysique a été jugée la plus remarquable au cours des deux dernières années civiles. Le lauréat est invité à présenter une conférence à l'occasion du congrès annuel de la CASCA.

Sur le Web :

Source et renseignements :
Olivier Hernandez, Ph.D.,
Relation avec les médias
CRAQ – Université de Montréal
olivier@astro.umontreal.ca

Tél.: 514 343-6111 poste 4681