L'UdeM obtient une injonction

À la demande de l'Université de Montréal, la Cour supérieure du Québec a émis hier une injonction provisoire visant à assurer l'accès à son campus et aux classes. L'injonction est valide jusqu'au 20 avril.

 

Dans son jugement, le juge ordonne aux associations étudiantes et à toute autre personne non seulement de ne pas bloquer l'accès aux bâtiments du campus et aux salles de classe, mais également de s'abstenir d'empêcher, en tout ou en partie, la tenue des activités universitaires, ce qui inclut notamment les cours, les réunions et la prestation des services. L'injonction est valide pour tous les pavillons et tous les locaux des différents campus de l'UdeM, de même que pour des installations comme les stationnements.

Les manifestants devront de plus s'abstenir d'intimider ou de menacer tout membre de la communauté universitaire, de même que les visiteurs de l'Université et toute personne en relation avec l'UdeM. Les contrevenants sont passibles d'outrage au tribunal.

Il ne devrait plus y avoir d'empêchement pour que les étudiants qui veulent assister à leurs cours aient accès à leurs salles de classe.