Vandalisme à l'UdeM : des actes inacceptables

L'Université de Montréal (UdeM) dénonce vivement les actes de vandalisme commis sur son campus lors de manifestations tenues hier après-midi, quels qu'en soient les auteurs.

 

En fin d'après-midi, environ 700 manifestants sont entrés par effraction dans le Hall d'honneur du pavillon Roger-Gaudry. La Sûreté de l'UdeM, appuyée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), a dispersé les manifestants.

Au terme des manifestations, plusieurs espaces avaient été vandalisés. Par exemple, une fenêtre a été brisée, de la peinture a été répandue dans le grand amphithéâtre et des câbles Internet ont été sectionnés au pavillon 3200 Jean-Brillant récemment rénové. Rappelons que le pavillon Roger-Gaudry est un édifice patrimonial, conçu par l'architecte Ernest Cormier et considéré comme l'un des plus beaux exemples d'architecture Art Déco en Amérique du Nord.

L'Université de Montréal souhaite que la situation sur son campus revienne à la normale le plus rapidement possible et fait le nécessaire pour minimiser les impacts des perturbations actuelles.