Perles rares

À gauche «L'homme-machine», publié en 1747 et qui obligea son auteur à s'exiler à Berlin; à droite un exemplaire de l'«Histoire critique du Vieux Testament» à avoir survécu au temps et surtout à la censure, avec une dizaine d'autres.Une bibliothèque patrimoniale conserve des livres rares, anciens et précieux. Mais qu'est-ce qu'un livre rare? En voici deux exemples.

 

En décembre 1747, le philosophe français Julien Offray de La Mettrie (1709-1751) publie à Leyde, en Hollande, l'un des premiers ouvrages relatifs au matérialisme: L'homme-machine. Ce livre présente l'idée que l'esprit ou la pensée chez l'homme ne serait que le résultat de l'organisation de la matière! Pas d'esprit sans corps. L'homme n'est qu'une machine, fruit du hasard. Exit donc l'idée de Dieu.

On peut deviner l'accueil réservé à ce titre! Paru en 1748, il n'eut même pas la chance d'atteindre le public, car il fut immédiatement retiré par ordre du consistoire de Leyde. L'auteur fut obligé de s'exiler à Berlin, où il trouva refuge auprès du roi philosophe Frédéric II. De ce tirage banni, de six à huit exemplaires survécurent, selon les bibliographes spécialisés. Notre exemplaire non recensé, découvert l'an dernier sur nos rayons, correspond en tout point à cette rarissime première édition!

Toujours au 18e siècle, l'oratorien Richard Simon (1638-1712), reconnu comme le précurseur de la critique biblique de langue française, s'apprête à publier en 1678 un livre intitulé Histoire critique du Vieux Testament. Les quelque 1300 exemplaires imprimés attendent dans un entrepôt le retour du roi Louis XIV, à qui l'ouvrage est dédié, afin de recevoir son approbation. Ils ne sortiront pas de là. L'évêque Jacques Bénigne Bossuet (1627-1704), irrité par certains passages, ordonne la destruction complète du tirage. Seule une dizaine d'exemplaires survivent et passent entre les mains de certains amis de Simon ou de l'entourage de Bossuet. Tout comme les six exemplaires repérés dans le monde, le nôtre ne possède pas de page de titre ni de dédicace au roi. Il a été découvert au sein de nos collections par Pierre Gibert, spécialiste français de l'exégèse biblique, qui l'utilisa pour son édition critique du texte de Simon, parue en 2008. Selon lui, l'Histoire critique du Vieux Testament est d'une valeur historique inestimable, car elle révolutionnera la réception et la lecture traditionnelle de la Bible.

Ces deux titres d'une insigne rareté ne sont pourtant qu'un aperçu de ce qui se trouve dans les riches collections patrimoniales de l'Université de Montréal. Et ces trésors sont à vous!

Normand Trudel
Collaboration spéciale

L'homme-machine est un don du professeur Carl Menger et l'ouvrage de Richard Simon fait partie de notre collection principale.

 

Sur le Web