L'université: une richesse fragile à protéger

  • Forum
  • Le 4 juin 2012

  • Daniel Baril

Les diplômés de troisième cycle laissent éclater leur joie après avoir mis le point final à un parcours enrichissant mais long et souvent sinueux. (photo : Yves Lacombe)Le rituel annuel de la remise des diplômes de troisième cycle s'est déroulé sans incident le 25 mai dernier à l'amphithéâtre Ernest-Cormier du pavillon Roger-Gaudry. Cette année, ce sont 463 doctorats qu'a décernés l'Université de Montréal à autant d'étudiants de ses 15 facultés et écoles.

 

Dans son allocution de félicitations, le recteur de l'UdeM, Guy Breton, a souligné que ces nouveaux diplômés constituaient une richesse pour la société et un moteur pour le progrès de l'humanité. Quant à l'institution universitaire elle-même, le recteur l'a comparée à un vase précieux et fragile que tous se devaient de protéger, ne pouvant passer sous silence l'agitation que connait le milieu universitaire présentement.

«L'université est une œuvre admirable, a-t-il déclaré. Comme un vase de porcelaine tel un vase Ming, elle a traversé les siècles sans perdre son éclat; elle évoque la noblesse des idées et le savoir-faire de générations d'hommes et de femmes. Mais comme le vase Ming, elle est fragile. Dans cette période d'effervescence sociale, dans cette période de secousses, nous avons un devoir collectif de nous assurer que cette œuvre n'est pas endommagée.

«Ce que nous devons préserver, a-t-il ajouté, c'est ce lieu libre d'enseignement et de recherche qui permet à toutes les idées d'exister, à toutes les opinions de s'exprimer, dans le respect des unes et des autres. Voilà ce qui fait avancer notre société.

«L'opinion des uns ne doit jamais empêcher les autres de formuler la leur, a poursuivi le recteur. Le Québec est un creuset dans lequel se sont mélangées différentes langues, différentes manières de vivre, différentes façons de penser et d'envisager l'avenir. Le Québec s'est construit sur des échanges, sur des compromis. Ce printemps a été riche en débats. Ceux-ci ont permis de mettre à l'avant-scène l'importance de l'éducation supérieure.»

Sentiment d'accomplissement

Isabelle Cabot, nouvelle diplômée en psychopédagogie à la Faculté des sciences de l'éducation, a pris la parole au nom de ses 462 collègues. En imaginant les divers parcours, parfois longs et durs, par lesquels chacun était parvenu à mener à bien ses études, c'est l'accomplissement de soi qui lui est apparu comme le principal élément à retenir.

«Peu importe les parcours doctoraux que j'imaginais, j'arrivais toujours au même résultat: le sentiment d'accomplissement, a-t-elle indiqué. En psychologie, on apprend que l'accomplissement de soi peut être considéré comme un besoin ultime. Plus l'objectif fixé est perçu comme difficile, plus le sentiment d'accomplissement ressenti lors de la réussite est intense. Une fois l'objectif atteint, il sera ensuite possible de reprendre contact avec le sentiment d'accomplissement grâce à des symboles.»

Mme Cabot a par ailleurs tenu à souligner la qualité du contexte de ses études à l'Université de Montréal. «Nous avons cheminé dans un contexte idéal. En effet, l'Université de Montréal a mis à notre disposition les ressources nécessaires à l'accroissement de nos compétences, dans un milieu où l'apprentissage et le développement humain sont valorisés par tous les acteurs concernés. Je suis fière d'être diplômée de l'Université de Montréal. Maintenant, l'avenir est devant nous. Il est temps de faire profiter la société des expertises que nous avons acquises ici.»

Trois doctorats honoris causa ont été décernés à cette collation des doctorats de 3e cycle. Les personnalités ainsi honorées sont Chen Zhu, professeur à l'Université Jiao Tong de Shanghai, Eric Mazur, doyen à l'École de génie et des sciences appliquées de l'Université Harvard, et Indira Samarasekera, rectrice de l'Université de l'Alberta. Onze professeurs de l'UdeM ont également reçu le titre de professeur émérite (voir les autres textes relatifs à la cérémonie).

Daniel Baril

 

À voir aussi

Vox pop : pouvez-vous résumer
votre thèse en une phrase?

Durée : 2 min 30 s

 

Vox pop : que représente
l'obtention de votre doctorat?

Durée : 2 min 41 s

 

Vox pop : quelle a été la plus grande difficulté
pour devenir Ph D.?

Durée : 2 min 39 s

 

Vox pop : quel sentiment vous habite
à la suite de l'obtention de votre doctorat?

Durée : 1 min 39 s

 

Sur le Web