Michelle Bachelet honorée par l'UdeM

L'ancienne présidente du Chili, Madame Michelle Bachelet, a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Montréal hier soir au cours d'une cérémonie spéciale.

 

« Nous avons aujourd'hui avec nous, en Mme Michelle Bachelet, une personne d'une si grande envergure que c'est nous qui sommes les honorés de cette cérémonie. Honorés de sa présence, par sa grandeur, par le parcours qui l'a conduite jusqu'ici », a témoigné Guy Breton, recteur de l'UdeM

C'était le second passage de Mme Bachelet à l'Université de Montréal. En 2008, alors qu'elle assumait le rôle de chef d'État du Chili, Mme Bachelet a parrainé la signature d'une entente de coopération entre  le Centre d'excellence pour le développement des jeunes enfants, de l'UdeM, piloté par le professeur Richard Tremblay, et la Junta nacional de jardines infantiles, le leader de l'éducation à la petite enfance du Chili.

« Il n'est pas étonnant que la présidente du Chili se soit associée alors à un projet lié à l'enfance, car le destin de cette femme d'exception a été marqué, politiquement et humainement, dès son jeune âge. Une jeunesse marquée par la dictature qui lui a arraché son père. La douleur du déracinement. La force d'étudier – et quel plus beau message pour nos étudiants que d'avoir étudié dans des circonstances si adverses. Madame Bachelet, votre vie est un souffle de courage et d'espoir. En acceptant cet honneur, vous resserrez encore un peu plus les liens fraternels que notre établissement multiplie avec le peuple chilien », a conclu le recteur Breton.

Michelle Bachelet a exercé les fonctions de présidente de la République du Chili de 2006  à 2010. Auparavant, elle avait piloté le ministère de la Santé, puis le ministère de la Défense - une première pour une femme en Amérique latine - sous la présidence de Ricardo Lagos (2000-2006). En mai 2008, Michelle Bachelet a été  élue par ses pairs présidente de l'Union des Nations sud-américaines, poste qu'elle a occupé un an. Depuis 2010, elle est à la tête de l'ONU Femmes.

Dans son discours d'acceptation, Michelle Bachelet a évoqué son implication dans le développement des jeunes enfants : « Nous sommes ici aujourd'hui parce que nous désirons le meilleur pour chaque enfant et que nous savons que des enfants éduqués et en santé constituent la base d'une société en santé. C'est pourquoi je suis fière d'être ici avec vous tous et de diriger l'ONU Femmes. » « Nous avons l'occasion, et la responsabilité, de travailler ensemble afin de soutenir le développement des jeunes enfants les plus pauvres er les plus vulnérables de la planète», a-t-elle ajouté.