Les Carabins s'impliquent auprès des jeunes de la Haute Matawinie

Haute MatawinieLundi dernier, quelques membres de l’organisation des Carabins de l’Université de Montréal ont été chaleureusement accueillis à l’École secondaire des Montagnes de Saint-Michel-des-Saints, une municipalité de la Haute Matawinie. Répondant à une invitation de la caisse populaire Desjardins de la région, les Bleus ont livré des conférences et organisé des activités sportives avec tous les élèves de l’école lors de cette journée spéciale.

 

« Je crois que les jeunes ont beaucoup aimé notre message, raconte Ronald Hilaire, l’entraîneur de la ligne défensive de l’équipe de football et responsable de la délégation des Bleus. Leurs yeux étaient grands ouverts lorsqu’ils nous écoutaient. Certains ont même dit vouloir jouer au football pour aller à l’université. Je crois que nos athlètes ont eu une belle influence sur eux. »

Les quatre joueurs de football, Mathieu Girard (Arts et sciences), David Ménard (Kinésiologie), Antoine Pruneau (Arts et sciences) et Alexis Rousseau-Saine (Médecine), de même que la membre de l’équipe de cheerleading Frédérique Duchesneau Papineau (Médecine dentaire) ont vite constaté l’intérêt des jeunes de l’école dès leur arrivée en voyant des affiches aux couleurs de leur équipe leur souhaitant la bienvenue.

Les représentants des Bleus ont profité de l’occasion pour expliquer leur cheminement et démontrer l’importance de combiner le sport et les études dans leur vie respective devant les quelques 120 étudiants de l’établissement.

Dans ce village de moins de 3000 habitants, l’économie a été fortement touchée par la récente crise forestière. Une fermeture d’usine et la perte d’emploi de nombreux travailleurs ont frappé cette région du Québec.

« J’ai mis l’emphase sur la persévérance, dit David Ménard, originaire du Saguenay. J’ai moi-même commencé à pratiquer le football dans une région où c’était peu développé. C’est en étant attaché à sa passion que l’on peut réaliser nos rêves et c’est ce que j’ai essayé de leur expliquer. »

« Je sens que nous avons pu faire une différence, affirme Frédérique Duchesneau Papineau. À la fin, ils venaient nous voir pour nous poser des questions et j’ai senti que cela ait pu changer leurs perspectives d’avenir. »

Différents ateliers ont été offerts par les athlètes. Les étudiants de l’école, et même des professeurs, y ont pris part avec beaucoup d’énergie. Par exemple, ils ont pu apprendre les principes de base du cheerleading, un sport méconnu dans cette région, mais en plein essor au Québec. Ils ont également participé à quelques exercices de football. Un tournoi de patate chaude, un jeu d’équipe alliant le contrôle du ballon et la rapidité, a aussi été organisé et la vidéo rétrospective de la dernière année des Bleus a été projetée.

« Ils nous ont même demandé de jouer au football avec eux sur l’heure du dîner », ajoute Ronald Hilaire.

Au cours de la journée, les athlètes des Carabins ont remis plusieurs cadeaux de toutes sortes et ont répondu aux demandes d’autographes et de photos avec grand plaisir.

Les jeunes de l’École secondaire des Montagnes ont exprimé le désir de venir assister à un match de football des Carabins à l’automne lors de la prochaine saison. Du côté des Bleus, cette expérience a été très enrichissante et ceux qui y ont participé aimerait bien la répéter. « C’était une très belle journée, conclue Ménard. Je recommencerais n’importe quand. »

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420