Subvention de 2,5 M$ pour une recherche sur les réseaux d'intervention

Deena WhiteDeena White, professeure au Département de sociologie de l'Université de Montréal, s'est vue accorder une subvention de 2,5 M$ dans le cadre du programme Partenariat du CRSH. La subvention s'étale sur une période de sept ans. Vingt-sept chercheurs et dix-neuf partenaires québécois, canadiens et internationaux formeront une équipe interdisciplinaire dont les travaux permettront de développer de nouvelles connaissances sur l'interface entre les services sociaux publics, les interventions communautaires et les soins offerts par les réseaux intimes des personnes.

 

Le projet de Mme White, intitulé Partenariat sur les réseaux d'intervention (PARI), s'intéresse aux réseaux complexes d'interventions sociales à l'échelle locale et à leurs interactions avec des réseaux personnels. Il s'attaquera aux questions suivantes: l'organisation des services sociaux en réseaux interdisciplinaires, interorganisationnels et intersectoriels peut-elle améliorer les pratiques auprès des  populations vivant des situations difficiles?  Quelles en sont les retombées? La complexification des modes d'intervention a-t-elle pour effet de les éloigner du vécu des individus, des familles et des communautés? Comment émergent et évoluent ces réseaux différents? Comment se construisent les interfaces entre réseaux formels et informels, réseaux mandatés et réseaux spontanés, réseaux inter organisationnels et réseaux intimes?

En explorant et en accumulant des connaissances sur ces questions, ce projet contribuera à l'amélioration de l'interface entre les services et les familles en termes d'accessibilité, de continuité et d'adéquation de l'offre à la demande. Ces améliorations se concrétiseront en partie à travers la bonification du savoir-faire des praticiens et des gestionnaires,  pour lesquels l'appel omniprésent de se mettre en partenariat et en réseau représente souvent un fardeau qui prend des heures et des ressources rares et dont l'efficacité reste à démontrer.

Le projet PARI est né d'un partenariat entre l'Université de Montréal et le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Bordeaux-Cartierville-St-Laurent, centre affilié universitaire dont la professeure Deena White est directrice scientifique.  En 2011, le centre a pris l'initiative d'élargir le partenariat sur plusieurs autres territoires locaux, comprenant des CSSS et des organismes communautaires.  Pour ces partenaires, ce projet est d'un très grand intérêt puis qu'il leur permettra d'ancrer les recherches dans des comités locaux où chercheurs, intervenants publics et communautaires et décideurs construisent ensemble des projets qui reflètent des préoccupations réelles pour ceux et celles qui œuvrent  au palier local. Ainsi, pour étudier l'interaction des réseaux d'intervention et de soins, PARI s'est organisé lui-même en réseau.

 

Sur le Web