Soccer : Laura Chénard fait le saut devant la caméra

Laura ChénardLaura Chénard a toujours mangé du soccer. Dès son arrivée avec les Carabins de l’Université de Montréal l’automne dernier, elle démontrait beaucoup d’enthousiasme sur le terrain. Cet été, c’est à la télévision qu’elle affiche son grand sourire et qu’elle transmet sa passion en animant le premier magazine télévisé entièrement dédié au soccer pour les jeunes.

 

Sur les ondes de la chaîne sportive RDS2, elle mène l’émission Génération soccer.tv. Cette série comptera un total de 12 émissions bihebdomadaires et sera également active via différentes plateformes sur la toile. D’ailleurs, le premier épisode est disponible sur le site de l’émission et le deuxième le sera bientôt.

« C’est important pour nous d’être actifs sur le web, affirme Laura Chénard. On veut même continuer à faire des capsules cet hiver. C’est une émission faite pour les ados avec des ados, donc on veut que les jeunes communiquent avec nous sur notre site web ou notre page Facebook. »

Le producteur et réalisateur de Génération soccer.tv, Éric Bilodeau, recherchait une jeune animatrice qui jouait au soccer. Recommandée par la Fédération de soccer du Québec, Chénard est devenue la candidate idéale. En plus de s’exprimer aisément en public, l’athlète de 21 ans a évolué depuis son tout jeune âge dans son village de Sainte-Luce, dans le Bas-Saint-Laurent, jusqu’à l’équipe nationale senior.

Un choix de carrière
Il s’agit d’une expérience d’une valeur inestimable pour celle qui débutera un baccalauréat en communication à l’automne. Elle ne possédait aucune expérience en télévision, excepté le documentaire Le soccer dans tous ses états, dans lequel elle démontrait la place que prenait le soccer dans sa vie au Canada.

« Je suis très contente, car je peux marier le métier avec le soccer, dit Chénard. Éric m’a dit qu’il prenait pour acquis qu’il allait me former durant l’été et que ce soit beaucoup de travail au début, mais il trouvait très important que je connaisse bien le milieu du soccer. »

L’expérience et les contacts de Laura Chénard lui permettent de trouver des sujets qui intéresseront son public. Elle a commencé à jouer au Centre national de haute performance (CNHP) dès l’âge de 13 ans. De plus, elle a été la capitaine de l’équipe du Québec U-18 gagnante d’une médaille d’argent aux Jeux du Canada de 2009. Suite à cette performance, elle est devenue la deuxième personne de la province à mériter le Prix Roland-Michener, remis à un athlète qui fait preuve de leadership lors de ces jeux, tout en se dévouant à la réussite scolaire et sportive. Elle a également participé à quelques tournois avec l’équipe canadienne senior.

« Je suis contente que l’on parle de toutes les catégories et non seulement de l’Impact et des professionnels parce que les vedettes de l’émission, ce sont les jeunes, assure Chénard. On donne aussi des trucs de pros, on parle d’équipement et des métiers reliés au soccer, alors je crois qu’ils peuvent en apprendre beaucoup. Et c’est certain qu’on va parler de soccer universitaire. »

Passer l’été sur les terrains
L’animatrice continue d’être très près de l’action en s’engageant avec les Comètes de Laval, une formation de la W-League, un circuit semi-professionnel. Elle prend part à tous les entraînements et joue les matchs si son horaire lui permet.

Laura Chénard aura un été très chargé, mais toute l’expérience acquise à la télévision et sur le terrain devrait lui servir grandement lorsqu’elle reprendra sa vie d’étudiante-athlète l’automne prochain avec les Carabins. Elle espère connaître une meilleure saison avec les Bleus en 2012 après avoir été manqué la majeure partie de la dernière campagne extérieure en raison d’une blessure au nez.

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420