Hockey féminin : Les Carabins accueillent l'équipe nationale de France

Kim Deschênes et Marion AllemozLa formation de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal ouvre ses portes à l’équipe nationale de France jusqu’à la fin du mois d’août. Celle-ci tient un camp d’entraînement au CEPSUM et jouera quelques matchs hors-concours, dont deux face à l’UdeM. Il s’agit d’une occasion unique pour les Bleus de développer des relations internationales et d’élever leur programme.

 

Cette association s’est développée depuis que la directrice générale du programme des Carabins, Danièle Sauvageau, est devenue la mentor de l’équipe française. L’année dernière, elle s’est portée volontaire pour participer au projet de la Fédération internationale de hockey sur glace qui vise à aider les programmes nationaux en développement. Elle est accompagnée dans ce projet par France St-Louis, conseillère aux opérations hockey à l’UdeM.

En janvier dernier, un autre lien s’est créé entre les deux organisations lorsque la capitaine des Françaises, Marion Allemoz, a décidé de venir se joindre aux Montréalaises et d’étudier à l’UdeM. Pour la prochaine saison, trois coéquipières d’Allemoz viendront rejoindre leur capitaine et feront le saut avec les Carabins : la défenseure Athéna Locatelli et les attaquantes Lore Baudrit et Betty Jouanny.

 

« Nous pouvons bénéficier de beaucoup de retombées de cette expérience, affirme Danièle Sauvageau. Je crois que nos deux organisations ont beaucoup à y apprendre. Pour développer notre relation, nous avons également la volonté de tenir un camp d’entraînement en France au cours des prochaines années. »

 

En plus du plan sportif, les joueuses françaises qui se joignent aux Carabins ont l’opportunité d’ajouter une corde à leur arc en poursuivant leurs études dans la plus grande institution d’enseignement francophone d’Amérique. Les ententes entre les nations du Québec et de la France permettent la reconnaissance des programmes d’études entre les universités québécoises et françaises.

 

« Il y a déjà plusieurs échanges étudiants entre le Québec et la France, dit Sauvageau. Je trouve ça très intéressant de prolonger ici cet échange en ajoutant l’aspect sportif. »

« Nous sommes ici pour avoir un autre type d’opposition sur la glace, le jeu étant plus rapide et plus physique que ce à quoi nous sommes habituées », mentionne pour sa part Christine Duchamp, entraîneure-chef de l’équipe de France.

« Pour nos quatre joueuses membres des Carabins, c’est une excellente opportunité pour elles de jouer à un meilleur niveau sans devoir jouer dans des équipes masculines. Cette expérience est une motivation supplémentaire pour nous. Jouer au hockey à Montréal est un rêve de gamins », ajoute celle qui fut capitaine de la France de 1994 à 2006.

 

Deux matchs Carabins-France à l’horaire

Les deux équipes s’affronteront les 28 et 31 août prochains dans le cadre de matchs hors-concours. Pour les représentantes de l’UdeM, il s’agira de leurs premières rencontres préparatoires de l’année, elles qui débutent leur camp d’entraînement aujourd’hui.

 

« Pour nous, c’est une bonne façon de débuter la saison, affirme l’entraîneure-chef des Carabins Isabelle Leclaire. Nous allons jouer contre une équipe qui joue ensemble depuis plus longtemps que nous après seulement une semaine de camp d’entraînement. Ce sera une bonne façon d’évaluer notre équipe et voir ce que nos joueuses ont dans le ventre. »

 

L’équipe de France ne prendra pas ces rencontres à la légère. Elle conserve l’espoir de participer aux Jeux de Sotchi en 2014 et se prépare en vue de son tournoi de qualification olympique qui débutera en novembre prochain. Tandis que le Canada trône au sommet du classement mondial et a obtenu sa qualification de facto, la France est classée au 16e rang.

 

« C’est plaisant pour les joueuses, mais aussi pour les entraîneurs, souligne Leclaire. Nous avons une philosophie différente. Nous pouvons en apprendre des deux côtés. »

 

Les deux équipes se partagent la glace tous les jours à partir du 20 août. Un souper entre les deux formations conclura la visite de l’équipe de France. Celle-ci prendra part à un total de sept matchs préparatoires dans la région montréalaise, se mesurant également à l’Équipe du Québec des moins de 18 ans, les Titans du Cégep de Limoilou, les Patriotes du collège Saint-Laurent et les Stars de Montréal de la Ligue canadienne de hockey féminin.

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420