Le professeur Michel Duchesneau reçoit la Médaille Dent 2012

La Royal Musical Association a annoncé que le récipiendaire de la Médaille Dent 2012 est le professeur de musicologie Michel Duchesneau, de la Faculté de musique de l'UdeM, qui est aussi directeur de l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM). La remise de la médaille aura lieu dans le cadre d'une cérémonie officielle à Londres en septembre 2013.

 

Fondée en 1874 en Angleterre, la Royal Musical Association est l'une des plus anciennes sociétés savantes qui se consacrent à l'étude de la musique. La Médaille Dent, ainsi nommée en mémoire du grand chercheur et musicien Edward J. Dent (1876-1957), est attribuée depuis 1961 à des récipiendaires choisis pour leur contribution exceptionnelle à la musicologie.

Médaille DentPar convention, la Médaille Dent est accordée pendant l'assemblée générale annuelle de l'Association, lors de laquelle le médaillé présente une conférence qui servira de base à une série d'interventions sur des sujets en relation avec ses travaux. L'assemblée générale annuelle de 2013 aura lieu  à Londres du 19 au 21 septembre.

Le travail du professeur Duchesneau porte largement sur la musique et la culture françaises de la fin du dix-neuvième siècle jusqu'à ce jour. Il est l'auteur de la monographie L'avant-garde musicale en France et ses sociétés de 1871 à 1939 (Mardaga, 1997) et corédacteur en chef de Musique et modernité en France (PUM, 2006) et Musique, art et religion dans l'entre-deux-guerres (Symétrie, 2009). Il a également rédigé de nombreux articles sur la musique française du début du vingtième siècle. Il est également rédacteur en chef de deux volumes sur les écrits de Charles Koechlin : Esthétique et langage musical et Musique et société (2006 et 2009). Dans son rôle de directeur de l'OICRM, consacré à l'étude du développement et de la gestion de la culture musicale depuis le dix-neuvième siècle jusqu'à ce jour, le professeur Duchesneau est responsable de l'un des projets de recherche les plus fascinants portant sur la continuité de la production de la musique. Il est également cofondateur de l'International Network for Studying the Writings of Composers (RIEEC). Au nombre de ses récents projets de recherche, notons une étude de l'histoire de l'esthétique musicale en France entre 1900 et 1950.

Les travaux d'érudition du professeur Duchesneau sont appuyés par son engagement dynamique envers la musique d'aujourd'hui. Il a été directeur de la Société de musique contemporaine du Québec (1997 à 2002), rédacteur en chef du journal Circuit, musiques contemporaines (2000 à 2006), et continue de manifester un intérêt marqué pour la création et le rayonnement de l'avant-garde musicale au Québec, dynamisé par l'étude sociomusicologique de la scène musicale urbaine, mettant notamment l'accent sur les conditions professionnelles des jeunes musiciens. Dans le but d'enrichir la communauté musicologique internationale et d'assurer que des liens soient tissés au sein de celle-ci, le professeur Duchesneau a fait la promotion de nombreux séminaires de très haut niveau, traitant des aspects du modernisme, de l'esthétique, du genre et du rôle de la technologie dans la musique.

 

Source : Faculté de musique de l'UdeM

Sur le Web :