Comment survivre aux études universitaires

  • Forum
  • Le 28 août 2012

  • Marie Lambert-Chan

M. Gougeon et Mme Lambert-Chan sont très fiers de pouvoir donner une nouvelle vie aux chroniques du Petit guide de survie des étudiants.Les individus perfectionnistes, démotivés et impulsifs sombrent parfois dans la procrastination. Nuits blanches, agitation, anxiété, stress, baisse de l’estime de soi, accroissement du sentiment d’échec sont les symptômes les plus graves de ce phénomène courant chez les étudiants. Tout cela n’est pas très bon pour la réussite des études.

 

Heureusement, il y a des solutions, propose Marie Lambert-Chan dans le Petit guide de survie des étudiants, qui parait cette semaine aux Presses de l’Université de Montréal (PUM). L’expert interviewé par la rédactrice de Forum, Éric Tremblay, suggère aux perfectionnistes de diviser leur travail en petites étapes, aux personnes démotivées de s’attaquer à la source de leurs soucis et aux impulsifs de transformer leur environnement. L’homme sait de quoi il parle, puisqu’il est psychologue au Centre étudiant de soutien à la réussite (CESAR) de l’UdeM et qu’il rencontre souvent des étudiants dans ces situations.

En publiant dans Forum une chronique intitulée «Comment vaincre la procrastination?» le 7 février 2011, Marie Lambert-Chan ne s’attendait pas à mettre le doigt sur une réalité si préoccupante chez les étudiants. Pendant plusieurs semaines, cet article a été le plus lu du site UdeMNouvelles. «Des gens m’ont dit qu’ils l’avaient épinglé sur leur frigo et le consultaient régulièrement», relate la jeune femme actuellement en congé de maternité, entrée à Forum en 2007.

Les étudiants trouveront dans l’ouvrage des réponses aux questions  qu’ils se poseront tôt ou tard durant leur parcours universitaire.  (Illustration: Benoît Gougeon)Le Petit guide de survie des étudiants était né. La série, dont quelques chroniques sont sur le Web, s’est étirée sur 44 numéros. Des articles sur la recherche d’un logement, sur le choix d’un directeur de recherche, sur les finances personnelles et sur des dizaines de sujets liés à la vie étudiante se sont succédé, chaque fois illustrés par le graphiste Benoît Gougeon, qui a créé un personnage pour l’occasion: Théophile. L’avatar de l’étudiant moyen exprime l’angoisse de la page blanche ou des lectures impossibles. C’est la première fois que le graphiste créait un personnage fictif qui revenait d’une semaine à l’autre. «Il est maintenant imprimé dans un livre; c’est un étudiant perpétuel», résume Benoît Gougeon. Si les dessins pouvaient se compléter en 60 minutes, la gestation de certaines idées a duré jusqu’à 24 heures.

Le succès de la procrastination

Le premier texte du Petit guide laissait figurer une publication dans un recueil, et c’est sans surprise que Mme Lambert-Chan a reçu un appel des PUM en avril dernier. La responsable de l’édition, Nadine Tremblay, lui proposait de regrouper les chroniques dans un livre. «Le résultat est magnifique, mentionne l’auteure. Surtout avec les illustrations de Benoît et le choix de la couleur jaune, qui donnent un ton dynamique à l’ensemble.»

C’est à partir de sa propre expérience d’étudiante et en collaboration étroite avec le CESAR, des Services aux étudiants (SAE), qu’elle a cerné ses sujets d’article. Ses sœurs  Camille et Laurence, l’une étudiante à la Faculté de musique et l’autre diplômée de cette même faculté, ont aussi été des sources d’inspiration. Certains sujets vont de soi («Comment réussir un examen oral?», «Comment se préparer pour une entrevue?»), mais d’autres sont originaux («Comment tirer un livre de sa thèse?», «Prendre une pause de l’université: est-ce une bonne idée?») ou carrément inusités («Quelles sont les stratégies d’étude quand on souffre d’un TDAH?»). Le guide des PUM demeure un ouvrage de référence pour les conseils pratiques liés au choix de carrière, au séjour d’études à l’étranger ou aux demandes de bourses.

La journaliste, qui est à l’origine de la série de capsules vidéos Forum en clips et qui a réalisé le Podioguide de l’Université de Montréal, a eu l’embarras du choix quant aux thèmes abordés. Le plus difficile à traiter? La chronique sur les conflits qui peuvent survenir entre un étudiant et son directeur de recherche. «Quand j’ai interrogé à ce sujet la psychologue Josée Sabourin et le professeur Roch Chouinard, ils m’ont demandé un moment de réflexion avant de répondre à mes questions. Ils trouvaient pertinent de se pencher sur ce problème délicat, mais ils voulaient le faire de façon nuancée.»

Dans un monde où le multimédia est de plus en plus présent, il peut sembler anachronique de publier un livre papier après que son contenu a été diffusé sur le Web. «Je ne pense pas, répond l’auteure, amusée. Dès les premières semaines suivant leur diffusion, les articles sur Internet sont moins consultés, sauf lorsqu’on mène des recherches ciblées. En regroupant les chroniques, on vient offrir un véritable guide qui s’intéresse aux questions associées à la vie universitaire.»

Fortement documenté, le Petit guide s’adresse autant aux étudiants actuels qu’à ceux qui préparent leur entrée à l’université. Il intéressera également les professionnels de l’encadrement et le personnel enseignant.

M.-R.S.

Marie Lambert-Chan, Petit guide de survie des étudiants, PUM, 160 pages, 2012. Illustrations de Benoît Gougeon.

Sur le Web