Soccer féminin : De la jeunesse et du talent

Éva Thouvenot-HébertDe nombreuses joueuses ont quitté l’équipe de soccer féminin des Carabins de l’Université de Montréal au terme de leur parcours universitaire à la fin de la dernière saison. Plusieurs recrues font partie de l’équipe cette année, mais elles pourront compter sur le retour de joueuses de premier plan.

 



« Pour moi, même s’il y a peut-être un peu plus de changements cette fois, nous sommes en reconstruction à chaque année, dit l’entraîneur-chef Kevin McConnell qui amorce sa huitième saison à la barre des Bleus. Il y a des départs après chaque saison. Nous comptons sur plusieurs joueuses d’expérience qui reviennent et beaucoup de recrues de qualité. Il y a des choses à instaurer, mais les nouvelles venues sont des gagnantes et elles aideront à bâtir cette équipe. »

Certaines recrues seront sur le terrain lors du match d’ouverture, mais des joueuses qui ont connu beaucoup de succès au cours des dernières années y seront aussi. Notamment, la joueuse par excellence dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), Éva Thouvenot-Hébert (Études libres), sera de retour pour une cinquième et ultime saison. En 2011, elle avait marqué 18 buts en 14 parties en saison régulière.

« Éva revient après avoir connu sa meilleure saison l’année passée, affirme McConnell. C’est une attaquante qui est un danger constant pour l’adversaire. Elle possède beaucoup de caractère a beaucoup d’effet sur notre équipe. »

Parmi les recrues qui pourraient être à surveiller, soulignons notamment l’attaquante Catherine Charron-Delage et la milieu de terrain Constance De Chantal Dumont. Les deux recrues reviennent tout juste d’un périple au Japon, elles qui faisaient partie de l’équipe canadienne à la Coupe du monde U-20 de la FIFA.

Un excellent calendrier préparatoire
« Depuis mon arrivée ici il y a sept ans, dit McConnell, nous ne nous étions jamais mesurés à une telle opposition lors des rencontres pré-saison. »

Les Carabins ont affronté des équipes parmi les meilleures aux États-Unis. Elles ont joué contre les formations des universités Duke et de la Caroline du Nord, deux puissances de la NCAA à chaque année. De plus, les représentantes de l’UdeM se sont frottées à deux équipes de renom de la Ivy League : Dartmouth et Yale.

De plus, les Gee-Gees d’Ottawa ont rendu visite aux Carabins au CEPSUM. La formation ontarienne a été médaillée de bronze lors du dernier championnat canadien.

Encore une fois cette saison, les Bleus ont la cote en ouverture de saison. Dans le top 10 de Sport interuniversitaire canadien (SIC), elles sont classées au deuxième rang. L’an dernier, après avoir gagné un quatrième titre québécois consécutif, elles avaient perdu en finale canadienne en tirs de barrage pour la deuxième fois en trois ans. Cependant, lorsque la saison débutera ce jeudi à 18h au CEPSUM contre les Stingers de Concordia, tout cela sera oublié.

« Jeudi, toutes les équipes commenceront la saison sur un pied d’égalité, dit McConnell. Nos championnats font maintenant partie du passé et on doit penser au présent. »

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420