Volleyball féminin : Les Carabins débutent leur calendrier pré-saison aux États-Unis

Sophie Bergeron-LeblancL’équipe de volleyball féminin des Carabins de l’Université de Montréal a joué ses premiers matchs préparatoires pour la saison 2012-2013. Elle s’est rendue à Colgate University, à Hamilton dans l’état de New York, pour y jouer trois rencontres. Les Bleus ont gagné leur partie contre l’équipe locale après avoir subi deux revers.

« Ça a été une excellente fin de semaine pour nous, affirme l’entraîneur-chef Olivier Trudel. C’était une belle occasion pour évaluer l’équipe à ce point-ci de la saison. Le groupe s’est bien soudé, mais on a réalisé qu’on avait encore beaucoup de travail à faire, notamment en défensive. »

Les représentantes de l’UdeM ont joué leur première rencontre contre les Tigers de Princeton, contre qui elles ont perdu en quatre manches. « C’était notre première partie de l’année et notre jeu était très désorganisé, dit Trudel. C’était difficile de trouver nos repères et nous avons commis beaucoup de fautes directes. »

Un peu plus tard dans la journée, les Carabins se sont mesurées aux Saints de Siena. Malgré une meilleure sortie, les Bleus ont à nouveau encaissé un revers, cette fois-ci en cinq manches. Après un premier set difficile, les Bleus avaient remporté les deux suivants de façon convaincante. Cependant, elles n’ont pas réussi à maintenir ce rythme pour aller chercher la victoire.

« C’est une défaite qui a fait mal, mais c’est un bon apprentissage, affirme Trudel. Il faut savoir être compétitif jusqu’au bout et terminer les matchs. »

Finalement, le lendemain, les Carabins ont affronté l’équipe locale, les Raiders de Colgate. « Selon moi, c’était la meilleure équipe de ce tournoi, dit Trudel. Nous sommes entrés dans ce match avec le couteau entre les dents. Ça a été le point d’exclamation de notre voyage. »

La troupe d’Olivier Trudel a livré sa meilleure performance du week-end et a remporté une victoire convaincante de 3 à 0 (25-19, 28-26, 25-14).

Certaines joueuses des Carabins ont profité de l’occasion pour se démarquer. Notamment, Pamela Drapeau a démontré l’étendue de son potentiel au centre. « Pamela est une bloqueuse hors-pair. L’équipe réussit a être dominante au filet lorsqu’elle est sur le terrain », analyse Trudel.

L’attaquante Sophie Bergeron-Leblanc a également fait bonne impression. « On ne peut pas demander à une joueuse d’être plus complète, souligne Trudel. Elle a bien fait au service, en réception, en défensive et en attaque. »

Les Bleus poursuivront leur calendrier préparatoire du 21 au 23 septembre prochain au CEPSUM lors du Challenge Carabins Québec-Ontario. Toutes les équipes du circuit québécois y participeront de même que quatre équipe de la conférence voisine.

 

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420