Deux Carabins ont réalisé un rêve à la Coupe du monde

  • Forum
  • Le 1 octobre 2012

Constance de Chantal Dumont et Catherine Charron-Delage (Photos: James Hajjar)Deux recrues de l'équipe de soccer féminin des Carabins ont fait un détour par le Japon avant d'entamer leur saison avec les Bleues. Constance de Chantal Dumont et Catherine Charron-Delage ont vécu un rêve d'enfance en représentant le Canada à la Coupe du monde de la FIFA des moins de 20 ans au mois d'aout.

 

Avant de se lancer à la conquête du championnat universitaire canadien avec les Carabins, les deux athlètes de 20 ans ont eu l'occasion de vivre le tournoi le plus important de leur vie. Inspirées par la médaille de bronze qu'ont gagnée les joueuses canadiennes aux Jeux olympiques de Londres, les jeunes femmes avaient de grands espoirs en arrivant en Asie une dizaine de jours avant le début de la compétition.

Quelques jours après avoir composé avec les 13 heures de décalage horaire et la chaleur accablante, elles ont joué un match amical face aux Japonaises. Cette rencontre préparatoire a pris une dimension particulière, puisqu'elle s'est tenue à Fukushima, lieu de la catastrophe nucléaire de mars 2011. Ce match présenté devant 10 000 spectateurs a permis d'amasser des fonds pour aider la région à se remettre des conséquences du tsunami.

«Le stade était plein et l'ambiance était incroyable, se rappelle Constance de Chantal Dumont, originaire de Saint-Alexandre. Les Japonaises étaient très bonnes, mais nous avons fait match nul 2 à 2.»

Ensuite, la compétition a bien commencé avec un gain de 6-0 sur l'Argentine. Catherine Charron-Delage a inscrit le sixième but après être entrée dans le jeu au début de la deuxième demie. La joueuse de Longueuil a également sauté sur le terrain après la mi-temps contre la Corée du Nord. Pour sa part, Constance de Chantal Dumont a joué en deuxième demie dans le match contre la Norvège.

Malheureusement pour les Canadiennes, elles n'ont remporté qu'une de leurs trois parties et leur tournoi s'est terminé plus tôt que prévu, ne s'étant pas qualifiées pour la ronde finale.

«Ç'a été un tournoi très fatigant, autant physiquement que mentalement, dit Catherine Charron-Delage. Nous jouions contre des adversaires toujours plus fortes. Nous avons vraiment évolué et nous pensions pouvoir finir parmi les trois meilleures équipes, alors ce fut une défaite crève-cœur. On aurait aimé jouer plus longtemps ensemble avant la compétition.»

Il s'agissait d'une deuxième expérience sur la scène internationale pour ces deux Carabins, qui avaient pris part aux qualifications en vue de cette coupe du monde au Panama en mars dernier. Elles avaient atteint la finale avant de s'incliner 2-1 devant les Américaines.

Un bon départ avec les Carabins

Catherine Charron-Delage et Constance de Chantal Dumont jouent au soccer ensemble depuis leur sélection dans l'Équipe du Québec alors qu'elles avaient 13 ans. Bien qu'elles soient de grandes amies, elles n'ont pas décidé en même temps de jouer à l'Université de Montréal.

«On ne s'en était pas vraiment parlé avant, mais on était bien contentes que l'autre ait choisi les Bleues aussi, dit Constance de Chantal Dumont, qui étudie en physiothérapie. Si Catherine avait opté pour une autre équipe, j'y aurais peut-être pensé à deux fois.»

Les deux joueuses n'ont pas pris de temps à se démarquer avec les Carabins. Elles ont fait sentir leur présence dès le match d'ouverture. Catherine Charron-Delage, inscrite en psychologie, a marqué le premier but de l'année dans une victoire de 5-0. Une blessure l'a tenue en dehors du terrain depuis, mais elle devrait reprendre l'action sous peu. De son côté, Constance de Chantal Dumont démontre une excellente vision du jeu et, à la première moitié de la saison, elle a déjà compté deux buts et obtenu trois passes.

Les jeunes femmes suivent en quelque sorte les traces de Véronique Maranda et de Laura Chénard, qui ont été membres de l'équipe nationale sénior avant de se joindre aux Bleues. Véronique Maranda avait aussi participé à la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2004 à Bangkok. Pour sa part, Laura Chénard a disputé quelques parties avec l'équipe sénior avant d'entrer chez les Carabins la saison dernière.

La prochaine Coupe du monde sera au Canada

Les deux joueuses rêvent à présent de faire partie de l'équipe sénior qui jouera à la Coupe du monde de 2015, qui se tiendra au Canada. Mais elles devront se démarquer encore davantage si elles veulent être invitées au camp de sélection.

«On croyait avoir atteint le summum en Asie, mais on réalise qu'on peut encore aller plus loin, dit Catherine Charron-Delage. Avec l'équipe canadienne, on pensait avoir tout appris, mais il y a encore tellement de choses qu'on peut améliorer.

«C'est sûr que j'aimerais prendre part à la Coupe du monde de 2015. Il faut continuer à s'entrainer beaucoup et à faire des sacrifices. Jouer avec les Carabins me donne la possibilité de m'entrainer sérieusement et de jouer des matchs. Tout est là pour m'aider.»

Catherine Charron-Delage et Constance de Chantal Dumont ne perdent pas leur objectif de vue. Cet automne, elles utiliseront leur expérience et leur talent pour aider les Carabins à poursuivre leur bon début de saison et à atteindre leur but: remporter le championnat canadien en novembre.

Mathieu Dauphinais
Collaboration spéciale

 

Sur le Web