Football : Les Carabins l'emportent in extremis sur le Rouge et Or, 23-20

Jonathan Beaulieu-RichardUn placement réussi au quatrième quart par David Deschamps a permis à l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal de reprendre les devants sur le Rouge et Or et le vaincre par le pointage de 23-20 samedi après-midi au CEPSUM. Ce match des plus serrés a été joué à guichets fermés devant une foule de 5100 bruyants spectateurs, la 11e salle comble de l’histoire des Bleus.

 



Avec cinq minutes de jeu à faire, les visiteurs avaient les devants 20-18. Cependant, Jonathan Gagnon (Criminologie) a bloqué un botté de dégagement de Boris Bédé pour positionner l’attaque montréalaise profondément en zone ennemie. Le botteur David Deschamps (Arts et sciences) a concrétisé cette chance en réussissant un placement de 21 verges. Les Carabins se sont accrochés à cette avance jusqu’au sifflet final.

« La réalité lorsqu’on affronte le Rouge et Or, c’est qu’on ne peut pas le dominer pendant 60 minutes. Leurs joueurs vont réussir des gros jeux, alors il faut en faire nous aussi, a affirmé l’entraîneur-chef des Carabins, Danny Maciocia. Ce botté bloqué était l’un de ces gros jeux, mais on a aussi très bien joué défensivement. Nous avions besoin de cette victoire. C’était très important pour nous. »

Une première demie à l’avantage des Carabins
Les Carabins avaient pris les commandes de la rencontre au deuxième quart. Après une tentative de placement de 47 verges ratée par Bédé, les représentants de l’UdeM ont réalisé une séquence à l’attaque irrésistible qui a mené à une tentative de placement de 38 verges. Sur le jeu, le botteur David Deschamps (Arts et sciences) a été rudoyé et le Rouge et Or a été pénalisé. Les Carabins ont alors obtenu un premier essai à 15 verges de la zone payante. Deux jeux plus tard, le quart Alexandre Nadeau-Piuze (Droit) a repéré Philip Enchill (Arts et sciences) sur 14 verges pour le touché.

Sur leur série à l’attaque suivante, les Bleus ont à nouveau traversé le terrain. Avec un peu plus de 20 secondes au tableau, Nadeau-Piuze a lancé une deuxième passe de touché. Cette fois-ci, Jean-Christophe Morin-Phaneuf (Administration, HEC Montréal) a complété le jeu sur dix verges. Au final, le quart des Carabins a été solide, réussissant 20 de ses 27 tentatives de passes pour des gains de 262 verges.

Les Carabins ont également été solides en défense, limitant leurs opposants à 86 verges de gain en première demie. Notamment, le secondeur Jonathan Beaulieu-Richard (Pharmacie) a réussi un total de sept plaqués durant la rencontre.

« On s’était bien parlé avant le match et on savait qu’ils allaient sortir en force, alors on voulait connaître un bon début et éviter ce que nous avions fait la semaine dernière à Québec, a dit Beaulieu-Richard. Notre attaque a aussi eu du succès et ça nous a permis de nous reposer. »

Le Rouge et Or avait ouvert le pointage en début de match sur un placement de 22 verges de Boris Bédé. Quelques instants plus tard, Charles Bauer (Arts et sciences) avait marqué un simple pour les Bleus sur une tentative de placement manquée.

Une erreur qui aurait pu être coûteuse
Sur un troisième essai au troisième quart, les Carabins ont effectué un jeu truqué qui a tourné au vinaigre. Sur une fausse tentative de placement, François Leclerc (Maîtrise en ingénierie financière, HEC Montréal) a été plaqué derrière la ligne de mêlée. Sur la séquence qui a suivi, les Rouges ont inscrit un touché sur une passe de 16 verges du quart Tristan Grenon à Matthew Norzil. Un placement de 17 verges de Bédé a ensuite réduit l’écart à 15-13 en faveur des locaux.

Au quatrième quart, les Carabins ont ajouté quelques points à leur avance sur un placement de 22 verges de Deschamps. Quelques minutes plus tard, les Rouges ont répliqué avec un touché pour prendre les devants. Après une longue passe de 62 verges de Grenon pour Seydou Junior Haïdara, Grenon a complété lui-même la séquence avec une course de cinq verges dans la zone des buts. Ce dernier a amassé 153 verges en complétant 11 de ses 27 passes.

Les Carabins ont repris l’avance moins de cinq minutes plus tard. Dans les derniers instants du match, le Rouge et Or a accordé un touché de sûreté pour compléter le pointage.

Au cours de cette partie, Rotrand Sené (Relations industrielles) est devenu le porteur de ballon le plus prolifique de l’histoire des Carabins. Ses gains de 130 verges lui ont permis de cumuler 3381 verges depuis 2009 et ainsi surpasser Joseph Mroué, qui a porté les couleurs de l’équipe de 2003 à 2006. Ce dernier avait gagné 3357 verges en carrière.

Les deux formations se retrouvent ainsi de nouveau nez à nez en tête du classement. Les Lavallois ont toutefois l’avantage sur le plan du différentiel des points. Combiné à la victoire de Sherbrooke sur Bishop’s aujourd’hui, ce gain des Bleus leur assure de terminer parmi les deux premières positions et de débuter les séries éliminatoires à domicile.

La troupe de Danny Maciocia reprendra l’action samedi prochain au CEPSUM dès 13h. Elle recevra les Redmen de McGill (2-5). Les billets sont disponibles au CEPSUM, au carabinsfootball.ca et via le 514-790-1111.

 

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420