L'Université de Montréal sur la voie d'une gestion plus saine de ses déchets

La semaine québécoise de réduction des déchets, du 14 au 21 octobre 2012, offre l'occasion de faire un suivi quant aux caractérisations des déchets réalisées sur les campus de l'UdeM à Saint-Hyacinthe et à Montréal en 2011 et au plan de gestion des matières résiduelles (PGMR), qui est en cours de rédaction. Ces mesures visent essentiellement l'atteinte des objectifs québécois, énoncés dans le plan d'action 2011-2015 de gestion des matières résiduelles, en se basant sur le principe de hiérarchisation des 3R, c'est-à-dire la réduction à la source, la réutilisation et le recyclage. Les objectifs, ambitieux certes mais tout à fait atteignables, sont les suivants:

 

     

  • recycler 70 % du papier et du carton, du plastique, du verre et du métal (VPM);
  • recycler 60 % de la matière organique, c'est-à-dire des résidus alimentaires et verts;
  • réduire de 14 % la quantité de matières envoyées à l'enfouissement.
  •  

Un excellent taux de recyclage pour le papier

La situation actuelle à l'UdeM est loin d'être catastrophique, comme en témoigne le taux moyen de récupération de 52 % pour les matières recyclables ou encore l'excellent taux de recyclage de 95 % du papier dans les bureaux. Par ailleurs, les faibles taux de contamination observés partout dans les équipements visant le recyclage tendent à démontrer que la notion de matière recyclable est plutôt bien intégrée par la communauté universitaire.

Des efforts à poursuivre

Des efforts importants doivent néanmoins être faits de manière à atteindre l'objectif de récupération pour la matière organique (compost) et la réduction de la quantité de matières envoyées à l'enfouissement. Le PGMR contient en ce sens une série de mesures concrètes allant de la réduction à la source, par exemple dans l'élimination de contenants et emballages à usage unique, jusqu'à l'implantation d'un système de récupération des résidus alimentaires. Ce plan couvre aussi les déchets provenant du matériel électronique et du mobilier. Le PGMR sera terminé pour janvier 2013.

Sur le Web