Hockey féminin : Les Carabins comblent leurs nombreux partisans grâce à une victoire de 4-2

Les CarabinsL’équipe de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal a pu compter sur son travail en avantage numérique pour mériter un gain de 4-2 sur les Stingers de Concordia lors de son match d’ouverture joué devant 823 partisans vendredi soir au CEPSUM.

 



Le match a été précédé par une cérémonie protocolaire où la conquête de la médaille d’argent des Bleus au dernier championnat canadien a été soulignée. Cette présentation a été animée par Michel Lacroix, la voix des Canadiens de Montréal. Il a rempli le même rôle qu’il joue habituellement au Centre Bell pour cette partie.

« C’était une rencontre spéciale pour nous, souligne l’entraîneure-chef Isabelle Leclaire. Je sentais que les filles étaient en confiance dès le début et nous avons joué une très bonne première période, même si nous avons manqué d’opportunisme. »

Gonflées à bloc dès la première mise au jeu, les Carabins n’ont pris que que 1:13 pour obliger Michel Lacroix à faire sa première annonce de but de la soirée. En zone adverse, Josianne Legault (Adaptation scolaire) a servi une passe parfaite pour Ariane Barker (Communication) qui la suivait. Cette dernière a pu marquer facilement dans un filet laissé désert.

« Nous avons vraiment commencé dans le tapis, souligne la capitaine Kim Deschênes. Nous avons attaqué leur zone dès le départ et avons gagné le momentum. Il y avait beaucoup d’énergie sur le banc. »

Un désavantage numérique a ensuite ralenti un peu les Bleus. La gardienne Élodie Rousseau-Sirois (Architecture de paysage) a dû réaliser un brillant arrêt contre Alyssa Sherrard lancée en échappée pour préserver l’avance des siennes en milieu de période.
Dans les dernières minutes du premier vingt, la recrue française Betty Jouanny (Kinésiologie) a surpris la gardienne adverse d’un tir bas du revers pour porter le pointage à 2-0 avant que les deux équipes ne retraitent au vestiaire.

Avant la première mise au jeu du second engagement, les Stingers ont écopé d’une pénalité pour avoir retardé la partie. Kim Deschênes (Arts et sciences), assisté d’Athéna Locatelli (Arts et sciences), a profité de l’occasion pour porter le pointage à 3-0. Cependant, une minute plus tard, Erin Lally, des Stingers, a été fauchée en échappée et a obtenu un lancer de pénalité. Elle a déjoué Rousseau-Sirois dans le haut du filet.

Les Stingers sont parvenues à réduire l’écart à 3-2 en fin de période sur un tir dans l’enclave de Véronique Laramée-Paquette.

Les Carabins ont repris leur énergie et leur priorité de deux buts dès la relance après le deuxième entracte. À nouveau, Deschênes a percé la muraille des Stingers en avantage numérique.

« Notre avantage numérique a bien fonctionné ce soir, souligne Leclaire. Je suis contente de voir ces résultats si tôt dans la saison. »

Les protégées d’Isabelle Leclaire reprendront l’action dès dimanche prochain. Elles recevront la visite des Gee Gees d’Ottawa dès 14h au CEPSUM.

Sur le Web

Les Carabins

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420