Football : Sené et Blanc reçoivent des prix majeurs au Québec

Rotrand Sené et Jean-Samuel BlancLe porteur de ballon Rotrand Sené et l’ailier défensif Jean-Samuel Blanc des Carabins de l’Université de Montréal ont reçu respectivement les titres de joueur de l’année et de meilleur joueur de ligne dans la Ligue de football universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Ces honneurs ont été remis vendredi soir lors du Cocktail du commissaire tenu à Québec.

 



Sené est devenu le premier joueur de l’histoire de l’équipe des Bleus à mériter le Trophée Jeff Russel remis au joueur de l’année au Québec. Du coup, Sené est en lice pour l’obtention du prix Hec Creighton, remis au joueur de l’année au pays.

Le Montréalais de 23 ans a connu une autre excellente campagne à sa quatrième année sur le circuit. Il a terminé au premier rang au Québec au chapitre des verges gagnées au sol (813) et des touchés marqués avec neuf. Par ailleurs, ses neuf touchés inscrits au sol constituent un record d’équipe. Il s’est également amélioré en réception de passes comme en témoigne ses neuf attrapés pour des gains de 142 verges. Cela lui fait un total de verges combinées de 955 et le classe au sixième rang de la conférence.

« Même si Rotrand était parfois blessé et qu’il n’a pas pu participer à toutes les pratiques, il a su livrer d’excellentes performances à chacun des matchs, souligne son entraîneur-chef Danny Maciocia. Il a été un joueur très efficace pour nous cette saison comme en témoigne ses neuf touchés. Rotrand est l’un des joueurs importants de l’histoire de cette équipe, car il peut faire la différence sur le terrain. »

L’attaque des Carabins a été l’une des plus efficaces au Canada en 2012 et elle a beaucoup tiré profit de son jeu au sol. Les Bleus arrivent au quatrième rang avec 299 points marqués. Ils se sont aussi maintenus en cinquième place avec une moyenne de 445,3 verges gagnées par partie.

« Notre offensive a bien joué de façon constante durant toute l’année, dit Rotrand Sené. C’est un honneur qui revient à tout le monde. En ayant une attaque diversifiée, nous sommes plus durs à arrêter. Notre quart-arrière Alexandre Nadeau-Piuze (Droit) a connu une grosse saison. Notre ligne offensive et les receveurs ont aussi très bien fait. »

Sené, un étudiant en relations industrielles, a été nommé la semaine dernière sur l’équipe d’étoiles québécoises pour la troisième saison de suite. Cette fois-ci, il a été choisi à l’unanimité.

Cette année, il est devenu le recordman des Carabins dans toutes les catégories réservées aux porteurs de ballon. Aucun joueur n’a inscrit plus de touchés que lui en carrière (23). De plus, il a couru sur 3548 verges en quatre saisons et a porté le ballon à 653 reprises, un record québécois. Ses 4154 verges de gain combinés sont également du jamais vu chez les Bleus.

Le spectaculaire porteur de ballon a espoir d’entendre son nom lors du prochain repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF) cet été. « C’est toujours mon objectif, souligne-t-il. J’espère que ce prix pourra me donner plus de visibilité. »

Blanc est le meilleur joueur de ligne

À sa deuxième saison sur le circuit, Jean-Samuel Blanc a été sacré meilleur joueur de la ligne de la saison 2012 de la Ligue de football universitaire RSEQ. Blanc a établi un record québécois et égalé une marque canadienne avec 12,5 sacs du quart en une campagne.

« À mon avis, Jean-Samuel est l’un des meilleurs joueurs de ligne défensive sur le circuit canadien et il a encore beaucoup de potentiel et pourra développer son talent, affirme l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Il a de la vitesse et il sait s’imposer physiquement. Avec ses outils, il peut battre l’adversaire de différentes façons sur le terrain. Il possède également une bonne tête de football. Il connaît son rôle sur le terrain et comprend ce qu’on lui demande d’exécuter. »

Blanc (Arts et sciences) a été une menace constante pour les attaques adverses, comme en font foi ses 12,5 sacs du quart. De plus, il a terminé au troisième rang de son équipe au chapitre des plaqués avec 33, dont 29 en solo. Il a aussi stoppé ses adversaires 18,5 fois derrière la ligne de mêlée pour des pertes de 114 verges. Blanc a aussi rabattu une passe et recouvré un ballon échappé.

Le Montréalais de 22 ans a véritablement éclos durant cette campagne avec les représentants de l’UdeM et a aidé sa formation à maintenir la meilleure défense à l’échelle canadienne. Les Carabins n’ont accordé que 102 points en neuf matchs et une moyenne de 244,4 verges par rencontre, deux sommets au pays.

« Il ne faut oublier que le football est une histoire d’équipe, affirme Blanc. J’ai eu du succès, mais je le dois à mes coéquipiers de la ligne défensive et de la défense au complet. J’ai connu une très bonne saison, mais les succès individuels ne font pas gagner l’équipe à la fin de l’année. »

Cette saison, Blanc a été nommé joueur défensif de la semaine à deux reprises. Il s’était particulièrement démarqué lors des deuxième et cinquième semaines. Durant le match d’ouverture à domicile, une victoire de 48-10 des Carabins sur les Stingers, il avait réussi quatre sacs du quart. Trois semaines plus tard, dans un blanchissage de 38-0 contre ces mêmes Stingers, Blanc avait réalisé 6,5 plaqués, dont trois pour des pertes de terrain.

La semaine dernière, Jean-Samuel Blanc avait été sélectionné de façon unanime sur l’équipe d’étoiles du RSEQ. En recevant l’honneur du meilleur joueur de ligne, il suit les traces de Martin Gagné, le seul autre porte-couleurs des Bleus à avoir reçu cette récompense, en 2006 et en 2007.

 

 

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Relations avec les médias :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420