Des bacs pour récupérer les petits appareils électroniques

  • Forum
  • Le 12 novembre 2012

L'Université de Montréal, HEC Montréal, Polytechnique Montréal et le Collège Jean-de-Brébeuf ont installé le 15 octobre 11 «électrobacs», dont 6 à l'UdeM, pour la récupération de déchets électroniques, cela grâce à une commandite du fond Éco-IGA. Ce réseau de bacs permettra à tous les étudiants, professeurs et employés de ces établissements de disposer de manière responsable de leurs petits appareils électroniques désuets ou non fonctionnels.

 

Ces déchets contiennent du plomb, du mercure et plusieurs autres substances dangereuses qui, une fois dans l'environnement, contaminent graduellement l'air, les sols et les nappes phréatiques. Le but est de détourner des sites d'enfouissement un maximum d'objets électroniques recyclables ou réutilisables pour le bien de la planète. Le projet est aussi assorti d'une dimension sociale, puisque les bacs sont fabriqués à Montréal par Formétal, une entreprise d'insertion sociale pour personnes ayant des difficultés d'accès au marché du travail. Avec ce réseau d'«électrobacs», les établissements participants sont confiants de récupérer près de 7425 kilos de déchets électroniques annuellement. On parle ici de lecteurs MP3, chargeurs, appareils photos, CD et DVD, disquettes, disques durs, clés USB, cartouches d'encre, etc. Les données contenues sur les téléphones portables et autres supports électroniques seront définitivement supprimées.

 

Les emplacements des bacs sont indiqués sur le plan campus de l'UdeM (rubrique services) ou au www.electrobac.com.