Rayonnement d'une recherche de l'UdeM sur la schizophrénie

  • Forum
  • Le 26 novembre 2012

Édouard KouassiUne étude publiée en 2007 dans la revue Biological Psychiatry et réalisée sous la direction du professeur Édouard Kouassi figure parmi les 25 articles les plus cités de cette revue depuis les cinq dernières années.

 

«Pour nous, il s'agit d'une forme de reconnaissance, par nos pairs, de la qualité du travail de notre équipe», confiait à Forum Édouard Kouassi, professeur au Département de médecine l'UdeM et chercheur au Centre de recherche Fernand-Seguin (CRFS) de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine.

La recherche en question, à laquelle Forum avait fait écho dans son numéro du 26 novembre 2007, portait sur le lien entre la schizophrénie et des dérèglements du système immunitaire, et montrait que les personnes atteintes de cette maladie présentaient un taux plus élevé de cytokines. Le rôle de l'inflammation en santé mentale suscite actuellement l'intérêt tant chez les cliniciens que chez les chercheurs. L'article paru dans Biological Psychiatry, intitulé «Inflammatory Cytokine Alterations in Schizophrenia: A Systematic Quantitative Review» (avril 2008), avait comme premier auteur Stéphane Potvin, alors doctorant et aujourd'hui boursier du Fonds de recherche du Québec–Santé et chercheur au CRFS et au Département de psychiatrie de l'UdeM. Emmanuel Stip, directeur de ce département, était coauteur.

La revue Biological Psychiatry est la publication officielle de la Society of Biological Psychiatry. Réputée très sélective, elle a un taux d'acceptation d'articles de l'ordre de 15 %. Ses articles sont parmi les plus cités dans le domaine des neurosciences et de la psychiatrie avec un facteur d'impact de 8,283 en 2011. Le nombre de citations obtenues par l'article de l'équipe du professeur Kouassi était de 173 au 23 novembre dernier.

 

Lire l'article