Volleyball féminin: l'équipe des Carabins est prête pour le reste de la saison

Sophie Bergeron-LeblancL’équipe de volleyball féminin des Carabins de l’Université de Montréal n’a pas fait relâche durant le temps des fêtes et elle a démontré qu’elle avait toujours sa place parmi les meilleures formations au pays. Au CEPSUM, les Bleus ont vaincu les Spartans de Trinity Western à deux reprises, en plus de vaincre les Bisons du Manitoba. Elles envisagent le reste de la saison avec confiance.

 

L’entraîneur-chef Olivier Trudel a dirigé un camp d’entraînement du 28 décembre au 3 janvier. Celui-ci a été composé de six séances de pratique de deux heures chacune aux côtés des Spartans, l’équipe classée au deuxième rang au Canada après la première moitié de saison.

« Ça a été un camp très épuisant, admet Trudel. Nous voulions amener l’une des meilleures équipes au pays pour hausser nos standards et se donner des visées à atteindre. C’est important d’entamer la deuxième moitié du calendrier avec conviction, assurance et détermination. Je crois que ça a été très payant. »

Les représentantes de l’UdeM ont joué leur première partie le 30 décembre contre Trinity Western, la seule équipe qui a vaincu les quintuples championnes canadiennes, les Thunderbirds de UBC, cette année. Au bout d’un match poussé à la limite, les Carabins ont eu le meilleur 3-2 (25-14, 21-25, 25-22, 18-25, 15-8).

« Pour la première fois de l’année, toute notre équipe est en santé et bien soudée, souligne Olivier Trudel. Notamment, il faut souligner le retour au jeu de Gabrielle Vallée-Vachon (Nutrition). Après une absence de six semaines, elle a été solide au bloc, au service et en attaque. »

La deuxième rencontre a été disputée le matin du 3 janvier. En plus de la défaite subie quelques jours plus tôt, les Spartans se rappelaient le revers devant les Bleus lors du dernier championnat canadien. Elles tenaient donc fortement à rentrer avec une victoire sur l’UdeM. Cependant, les Carabins ont répliqué avec une grande force de frappe. Elles ont gagné ce match spectaculaire en quatre manches de 27-25, 25-20, 18-25 et 25-22.

« Notre exécution était à point, dit Trudel. Je crois que nous avons démontré le potentiel de notre équipe et nous sommes en train de transformer ce potentiel en réalisation. Nous possédons une équipe dangereuse. »

En soirée, la troupe d’Olivier Trudel affrontait une autre bonne équipe de l’ouest, les Bisons du Manitoba. Mise à part une manche difficile, les Carabins ont bien fait et ont mérité un gain de 3-1 (25-13, 19-25, 25-20, 25-18).

« Plusieurs joueuses se sont démarquées durant cette semaine, dit Trudel. Sophie Bergeron-Leblanc (Administration, HEC Montréal) est très solide au sein de notre système. Elle tient tous les morceaux en place. La passeure Alexandra Lojen (Maîtrise en droit) est en train de reprendre les rênes de l’attaque. La libéro Emmanuelle Marin (Relations industrielles) a aussi été très stable sur le premier contact. »

Avec six rencontres à jouer à la saison régulière et quatre points de retard à combler, les Carabins tenteront de réaliser la surprise et de passer de la troisième à la première place. Cela débute dès vendredi à 18h au CEPSUM. Les Bleus accueilleront les meneuses du classement, le Rouge et Or de Laval.

 

 

     

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420