Les Carabins ont les yeux tournés vers les championnats

  • Forum
  • Le 21 janvier 2013

Gabrielle Soucisse (Image: James Hajjar)Le 24 décembre dernier, les nageurs des Carabins n'avaient pas en tête leurs achats de dernière minute et ne se préparaient pas à visiter leur famille. Ils étaient dans la piscine à North Palm Beach, en Floride, en train de subir une dure séance d'entrainement. Les Bleus travaillent avec beaucoup d'acharnement depuis le début de la saison et cela rapporte.

 

Une quinzaine de nageurs sont déjà qualifiés pour les championnats de Sport interuniversitaire canadien (SIC) et six records d'équipe ont été abaissés.

Du 23 au 31 décembre, 25 membres de l'équipe étaient dans le Sud pour améliorer leurs habiletés et augmenter leurs capacités physiques, mais aussi pour profiter du soleil.

«C'était un camp exigeant. Je voulais les sortir de leur zone de confort, mais on y allait aussi pour faire le plein de vitamine D, dit l'entraineur-chef Pierre Lamy, qui en est à sa première saison à la barre de la formation. Je crois que ce séjour a porté ses fruits, puisque personne n'a attrapé le rhume ou la grippe au retour.»

Pendant ce voyage d'une dizaine de jours, les étudiants-athlètes ont également appris à vivre en équipe du lever au coucher du soleil, une situation rare dans un sport individuel comme la natation. Non seulement ils passaient leurs journées à la piscine, mais ils étaient ensemble tous les soirs, où ils se faisaient à manger et participaient à des activités de groupe.

Les Carabins ont profité de cette occasion pour de nouveau faire la preuve qu'il règne une excellente ambiance dans l'équipe depuis le début de l'année. Les nombreuses longueurs en piscine ont provoqué des douleurs chez les nageurs, mais cela n'a pas refroidi leur ardeur.

«Nous formons vraiment une belle équipe, affirme la recrue Gabrielle Soucisse. Tout le monde avait mal ensemble. On est dans le même bateau et on s'encourage.»

Pierre Lamy est au cœur du développement de la relève de haut niveau en natation au Québec depuis plusieurs années.

Le travail de Pierre Lamy

Depuis son entrée en poste à la fin de l'été dernier, Pierre Lamy a transformé l'équipe de natation. Fort de plus de 25 ans d'expérience, il est au cœur du développement de la relève de haut niveau en natation au Québec depuis plusieurs années. De 25 nageurs en 2011-2012, la formation en compte maintenant 45 et pourrait grossir encore. Les Carabins augmentent ainsi leurs chances de gagner des médailles, puisqu'il est possible de faire prendre le départ à un maximum de 36 nageurs à chaque compétition.

«Pierre a clairement réussi à bâtir une bonne équipe. C'est super d'avoir une formation complète à chaque compétition, mentionne Sarah-Lee Hevey, la nageuse de l'année au Québec en 2010-2011 qui a fait un retour avec les Carabins après un an d'absence. Il y a vraiment une belle dynamique qui s'est installée entre les recrues et les vétérans.»

L'arrivée de Pierre Lamy, qui a contribué aux succès des nageurs paralympiques multimédaillés d'or Benoit Huot et Valérie Grand'Maison, a convaincu certains nageurs de se joindre aux Bleus. C'est le cas de Christopher Bezeau. À sa première saison, le Montréalais de 21 ans a été sacré athlète masculin de la rencontre au terme de la deuxième coupe universitaire.

«J'ai travaillé avec Pierre au Centre national de natation de Montréal au cours des trois dernières années et j'ai confiance en lui, indique l'étudiant en arts et sciences. Pierre est très compréhensif et fait attention à tous les détails importants. Il nous met dans le bon état esprit pour qu'on nage vite.»

Selon Pierre Lamy, le bouche-à-oreille entre les nageurs a aussi bien fonctionné, puisque quelques anciens sont revenus. En plus de Sarah-Lee Hevey, il y a notamment Xavier Desharnais, membre de l'équipe nationale, qui a effectué un retour chez les Bleus après avoir été élu recrue masculine au Québec en 2010-2011.

Les résultats ne se font pas attendre

«Nous avons la chance d'avoir un bon groupe, assure le charismatique entraineur. Les nageurs sont assidus à la tâche. La combinaison sport-études représente déjà un gros défi, mais les athlètes sont vraiment dévoués et engagés. Ils poussent tous vers le même objectif: nager plus vite aux championnats de SIC. Dans cette perspective, d'autres bonnes choses arrivent.»

Après seulement trois coupes universitaires, 15 nageurs étaient qualifiés pour les championnats présentés à Calgary à la fin du mois de février. Plusieurs athlètes pourraient s'ajouter au groupe d'ici la fin du championnat québécois. Toutefois, il s'agit déjà d'une avancée par rapport à l'an dernier, où 11 représentants des Bleus y avaient pris part.

Dans la foulée, les nageurs auront à travailler sur le tableau des records de la piscine, puisque six temps ont été battus. Entre autres, Gabrielle Soucisse a ajouté son nom pour le 100 m dos (59,97), le 200 m dos (02:10,08) et le relai 4 × 50 m quatre nages (1:55,69).

Les représentants de l'UdeM entretiennent également l'espoir d'améliorer leurs résultats au championnat provincial, qui aura lieu les 9 et 10 février à l'Université de Sherbrooke. L'équipe féminine désire reprendre son titre qu'elle a perdu l'an dernier après l'avoir gagné les deux saisons précédentes.

Mathieu Dauphinais
Collaboration spéciale