Santé: de la relation de pouvoir à la collaboration

Le Département d'administration de la santé de l'Université de Montréal présente, le jeudi 24 janvier, au Centre Mont-Royal, un colloque portant sur une nouvelle approche axée sur une participation plus active du patient et de l'usager dans le traitement de sa maladie et dans l'organisation des soins et des services. Le cas du Québec sera abordé, mais la situation ailleurs au Canada et en France sera aussi mise en relief par les conférenciers.

 

« Une nouvelle ère s'amorce en ce qui concerne la relation entre les professionnels de santé, les patients et leurs proches. En effet, les patients ne sont pas seulement là pour suivre ce que les professionnels leur demandent de faire, mais ils ont aussi un rôle actif dans le traitement de leur maladie, explique Marie-Pascale Pomey, professeure d'administration de la santé à l'UdeM et co-présidente scientifique du colloque. Depuis une dizaine d'années, la démocratisation de l'accès aux connaissances scientifiques et une prise de conscience de l'importance d'impliquer davantage le patient dans le processus de traitement ont amené le Québec et d'autres pays à revoir les relations entre celui qui vit la maladie et celui qui est formé pour la traiter. »

« À la Faculté de médecine de l'UdeM, qui diplôme plus de 50 % des nouveaux médecins au Québec, nous avons pris ce virage en impliquant les patients et leurs proches dans la formation de nos étudiants. Nous voulons les amener à comprendre le rôle actif que les patients peuvent jouer pour  ‘'gérer'' leur maladie de la façon la plus efficace possible, car ils sont les experts en devenir de leur maladie, particulièrement dans le contexte des maladies chroniques, soutient Vincent Dumez,  directeur du Bureau facultaire de l'expertise patient-partenaire à la Faculté de médecine de l'UdeM. Dans un milieu de la santé sous pression, un patient-partenaire se retrouvera possiblement moins souvent aux urgences, gérera plus efficacement ses traitements et deviendra un acteur important du désengorgement de la première ligne, actuellement sursollicitée.»


Trois thèmes seront abordés au cours du colloque :

     

  • Les différents niveaux d'implication des citoyens, usagers et patients dans le système de santé (France, Canada, Québec)
  • Des exemples concrets de partenariats pour l'organisation des soins et rôle des gestionnaires
  • Les défis éthiques de la participation accrue des usagers et des patients aux processus de soins
  •  

Aide-mémoire :

     

  • 30e colloque Jean-Yves Rivard : La participation des usagers et des patients dans le système de santé : de la relation de pouvoir à la collaboration
  • Le jeudi 24 janvier 2013, de 8 h 30 à 17 h
  • Au Centre Mont-Royal, 2200, rue Mansfield, Montréal
  • Programme complet
  •