Volleyball féminin : Les Carabins devront retourner à Québec pour compléter la demi-finale

Alexandra LojenL’équipe de volleyball féminin des Carabins de l’Université de Montréal a passé bien près de compléter une spectaculaire remontée dans le deuxième match de la série demi-finale face au Rouge et Or de Laval. Au final, les Rouges ont eu le meilleur au cinquième set et ont gagné 3-2 (25-20, 25-23, 21-25, 20-25, 15-12) samedi soir au CEPSUM.

 



Les deux formations devront donc s’affronter dans un match ultime demain à 13h au PEPS de l’Université Laval. Les Carabins avaient gagné la première partie en quatre manches à Québec.

Après que les Carabins aient complété un déficit de deux sets à zéro, le Rouge et Or a débuté la cinquième manche avec trois points consécutifs. Malgré tout, les Bleus ont réussi à nouveau à renverser la vapeur et à égaliser à 8-8. Les Bleus ont ensuite pris l’avance à 12-11, mais les visiteuses ont joué avec l’énergie du désespoir et ont marqué les quatre points suivants pour gagner le match.

« Nous avons manqué des opportunités dans le dernier set, dit l’entraîneur-chef Olivier Trudel. Nous n’avons pas joué assez offensivement sur certaines balles. Il faudra se retrousser les manches demain. »

Le match avait débuté de la même façon, les deux formations s’échangeant les points sans réussir à s’imposer. Les Carabins ont réussi à prendre un léger avantage à 16-13, mais le Rouge et Or a pris le contrôle de la manche par la suite. Les représentantes de l’UdeM ont éprouvé des difficultés en réception de service et les Rouges sont parvenues à inscrire sept points de suite pour prendre les devants 20-18. Elles ont ensuite maintenu leur avance jusqu’à la fin de la manche. Celle-ci s’est conclue par la marque de 25-20.

Les Rouges ont débuté la manche suivante en poursuivant sur leur lancée. Elles ont rapidement pris une avance de 5-0. Elles ont maintenu cet écart jusqu’au temps mort technique, mais les Carabins sont revenues avec conviction sur le terrain par la suite. Elles ont comblé l’écart et ont créé l’égalité à 22-22. Les visiteuses ont conservé leur sang-froid et ont terminé le set par le pointage de 25-23.

« Laval nous a mis une bonne pression dès le début et nous avons joué sur les talons un peu trop longtemps, affirme Trudel. Il faut souligner le caractère de notre équipe. Les joueuses n’ont jamais abandonné. »

Les protégées d’Olivier Trudel ont débuté la troisième manche avec énergie. Sur un des deux as de Gabrielle Vallée-Vachon (Nutrition) dans ce set, les Bleus ont pris les devants 5-1. Même si la manche a donné droit à de longs échanges, les Rouges ne sont jamais parvenues à combler l’écart les Carabins ont gagné 25-21.

Ensuite, aucune équipe n’est parvenue à s’échapper avant la fin de la quatrième manche. La joueuse recrue Émilie Germain-Russell (Arts et sciences) a fait une entrée remarquée dans ce set, alors que les Bleus tiraient de l’arrière 13-14. Elle a réussi coup sur coup une attaque gagnante et un bloc. Elle a terminé la partie avec cinq attaques décisives et quatre récupérations en défensive.

À 20-20, avec Sophie Bergeron-Leblanc (Administration, HEC Montréal) au service, les Bleus ont réussi cinq points de suite pour forcer la tenue d’une cinquième et ultime manche devant une foule bruyante.

Dans la défaite, Gabrielle Vallée-Vachon (Nutrition) a été solide au filet avec un total de 4,5 blocs. Elle a ajouté trois attaques gagnantes. Marie-Sophie Nadeau (Études libres) et Pamela Drapeau (Criminologie) ont réussi respectivement 16 et neuf attaques décisives.

Les gagnantes de la partie de dimanche iront rejoindre le Vert & Or de Sherbrooke en finale.

 

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Relations avec les médias:
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-343-6458