Une application iPhone pour l'échographie ciblée

  • Forum
  • Le 11 février 2013

Les Drs Valois et Lanctôt veulent encourager l'utilisation de l'échographie ciblée dans les services des urgences.Deux médecins de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal ont lancé leur application iPhone pour encourager l'utilisation de l'échographie ciblée dans les services des urgences. Très novatrice, cette application est l'une des rares en médecine à proposer du matériel totalement exclusif, qui n'est pas la reproduction d'un livre en version numérique.

 

Ce nouvel outil de formation, baptisé Echo-Guided Life Support (EGLS – en anglais seulement), est le fruit du travail de Maxime Valois, professeur adjoint de clinique, et de Jean-François Lanctôt, chargé d'enseignement à l'UdeM. Pendant trois mois, les deux collègues ont travaillé d'arrachepied, sacrifiant leurs vacances estivales et délaissant leur famille, pour parvenir à réaliser cette application, dans laquelle ils ont investi leurs économies. «C'est notre bébé», clament-ils.

Collègues à l'Hôpital de Verdun, un établissement affilié à l'Université de Montréal, les Drs Valois et Lanctôt s'intéressent à l'échographie ciblée depuis 2005, une technique où le Canada affichait, à l'époque, un retard par rapport aux États-Unis. Cependant, ils jugeaient que la formation dispensée à ce sujet comportait des lacunes, surtout quant à l'utilisation de l'échographie ciblée en situation de choc. «On a donc décidé de bâtir notre propre curriculum à partir de 2009», dit le Dr Valois.

Leur cours s'inscrit dans une nouvelle tendance, alors que l'échographie joue un rôle de plus en plus important en médecine. Avec la réduction en taille des appareils – certains sont à peine plus gros qu'un téléphone cellulaire –, on utilise désormais cette technique à toutes les sauces. «C'est maintenant un outil de diagnostic au même titre que le stéthoscope. Si l'auscultation permet de déceler une maladie cardiaque, avec l'échographie ciblée, on peut en avoir la confirmation sur-le-champ. Ce sont nos yeux dans le corps humain», explique le Dr Lanctôt. L'échographie ciblée permet ainsi une prise en charge plus efficace du patient.

Par l'originalité de leur approche, qui détermine une séquence standardisée dans l'utilisation de l'échographie, les deux médecins suscitent beaucoup d'intérêt. À preuve: l'Université Harvard les a invités, en septembre dernier, à présenter leur protocole et ils ont remporté, en 2011, un prix en innovation du Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins.

Toutefois, leur cours comporte énormément de matière. «Même pour un urgentologue, les notions ne sont pas faciles à assimiler», soutient le Dr Valois, lauréat du prix Innovation du Département de médecine familiale et médecine d'urgence en 2011. Devant cette masse d'information, les deux collègues ont décidé de lancer une application mobile regroupant l'essentiel de leur formation. «On l'a d'abord conçue comme un aide-mémoire, mais l'objectif est aussi de promouvoir l'échographie ciblée en médecine d'urgence», mentionne le Dr Lanctôt.

Sur iTunes, l'application EGLS, mise en vente l'automne passé, a déjà été téléchargée à 430 reprises. «On en a vendu sur tous les continents», se félicite le Dr Lanctôt, un diplômé de l'Université de Montréal. Combien espèrent-ils en vendre? Les deux médecins ne font aucun pronostic. «On n'a pas fait d'étude de marché pour évaluer son potentiel et il y a peu de chances que ça devienne viral!» rigole le Dr Lanctôt.

Toutefois, les deux médecins espèrent que les ventes permettront de couvrir leurs frais tout en faisant connaitre leur méthode de travail. Si tout va pour le mieux, ils aimeraient éventuellement donner des formations partout sur la planète.

Simon Diotte
Collaboration spéciale

 

Application EGLS-Shock Echo
Apple Store (iTunes)