Hockey féminin : Médaille d'or à forte saveur historique pour les Carabins

ChampionnesAprès seulement quatre saisons d’existence, l’équipe de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal est sacrée championne canadienne grâce à une victoire de 3 à 2 sur les tenantes du titre, les Dinos de Calgary, dans une soirée à forte saveur historique au championnat de hockey féminin de SIC tenu à l’Université de Toronto.

 



En plus de remporter leur premier titre national, les protégées de l’entraîneure-chef Isabelle Leclaire écrivent un important chapitre dans l’imposant livre d’histoire de l’Université de Montréal. Tous sports confondus, il s’agit de la première conquête d’un championnat de Sport interuniversitaire canadien (SIC) par une équipe des Carabins depuis la relance du sport d’excellence à l’UdeM en 1995.

Au cours de cette période, l’organisation des Carabins avaient récolté quatre médailles d’argent, deux en soccer féminin et une en volleyball et hockey féminin, ainsi que cinq médailles de bronze, trois en soccer masculin et une chacune pour les équipes de soccer et volleyball féminin.

Les hockeyeuses en bleu-blanc-noir avaient donné leurs premiers coups de patin officiels le 16 octobre 2009.

« C'est un moment qui marquera la vie de tous les membres de l'équipe, a dit la directrice générale du programme de hockey féminin des Carabins, Danièle Sauvageau. Réussir un tel exploit en seulement quatre ans, la même durée qu'un cycle olympique, ça me fait revivre des moments qui se comparent à la première conquête de la médaille d'or du Canada aux Jeux olympiques en 2002, a ajouté celle qui était alors entraîneure-chef des Canadiennes. Je lève mon chapeau à tout le personnel d'encadrement et aux joueuses, tout le monde a fait un travail exceptionnel. »

« Remporter un championnat canadien c'est déjà extraordinaire en soit, c'est la plus grande sensation de ma vie depuis que je suis dans le hockey a affirmé Isabelle Leclaire, entraîneure-chef des Bleus. C'est un privilège immense d'avoir remporté le premier titre de l'histoire de notre organisation. Ce n'est pas seulement l'affaire de 20 joueuses, c'est définitivement un accomplissement qui a été fait avec tous les membres de l'équipe. »

« Je ne sais pas quoi dire, c'est incroyable, c'est magique!, a lancé la capitaine Kim Deschênes, membre de l'équipe depuis les débuts en 2009 et auteure de deux buts, dont celui de la victoire. Ce n'est pas important qui marque des buts, ce n'est pas ce qu'on se rappellera dans 10 ans. Dans le vestiaire, on était confiante de maintenir notre avance après deux périodes et on a réussi. »

Les Carabins ont marqué à la fin des deux premières périodes pour prendre l’avantage. Les Dinos ont marqué tôt dans la partie. Après avoir gagné une bataille derrière le filet d’Élodie Rousseau-Sirois, Iya Gavrilova a remis devant le but pour Sinead Tracey. Celle-ci a marqué sur son retour de lancer.

Les Carabins se sont mis en marche en deuxième moitié de période, créant de meilleures occasions de marquer. Les Bleus ont réussi à capitaliser sur un avantage numérique en fin de période, mais c’est finalement à quatre contre trois qu’elles ont créé l’égalité. Ariane Barker a tiré de la ligne bleue. Le retour de lancer s’est retrouvé entre les patins de Kim Deschênes. La capitaine en a pris possession et a logé le disque dans le haut du filet. Il ne restait que 25 secondes à la période.

Les Dinos ont repris le momentum dans le deuxième engagement. Après avoir passé de longues minutes dans le territoire des Bleus, elles ont réussi à reprendre l’avance. Stephanie Zvonkovic a compté sur un retour de lancer. Dès la reprise du jeu, ce sont les représentantes de l’UdeM qui ont repris le dessus. Après une bonne séquence en zone adverse, Marion Allemoz a créé l’égalité sur un tir sur réception qui est passé entre les jambières d’Amanda Tapp.

Quelques instants plus tard, Janique Duval a bloqué un lancer et a aussitôt relancé l’attaque en passant à Deschênes. Celle-ci s’est retrouvée seule devant Tapp, mais cette dernière a fermé la porte. Cependant, à nouveau, les porte-couleurs de l’UdeM ont compté dans la dernière minute, mais elles ont pris les devants cette fois-ci. Après une montée à deux contre un, une mêlée a éclaté devant le filet. Deschênes a tiré profit de la confusion pour placer la rondelle dans le haut du filet. Il ne restait que 25 secondes au cadran.

Les deux formations ont obtenu de bonnes occasions en troisième période. Les deux gardiennes de but ont dû s’illustrer tour à tour.

« On est revenu de l'arrière comme c'est arrivé à quelques reprises cette saison, surtout en séries et ici. On a toujours trouvé une façon de gagner. Nos trois matchs au championnat démontrent le caractère de notre équipe. »

Les hockeyeuses des Bleus prenaient part au tournoi national pour une troisième fois en quatre ans et étaient montées sur la deuxième marche du podium la saison dernière. Elles s’étaient inclinées 5-1 en finale canadienne face à ces mêmes Dinos, qui compte dans leurs rangs depuis 2010 la légendaire Hayley Wickenheiser, 34 ans et triple médaillée d’or olympique avec Équipe Canada. Blessée la veille, cette dernière était toutefois à l’écart du jeu pour cette finale.

 

 

     

     

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Relations avec les médias
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420