Soccer féminin : Constance de Chantal Dumont aux Universiades d'été en Russie

Constance de Chantal DumontLa milieu de terrain Constance de Chantal Dumont sera la seule représentante du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) au sein de la formation canadienne de soccer féminin aux 27es Universiades d’été de Kazan, en Russie, présentées du 6 au 17 juillet prochain.

 



Cette étudiante en physiothérapie n’en sera pas à sa première expérience internationale puisqu’elle a fait partie de l’équipe canadienne des moins de 20 ans. En août dernier, elle s’est rendue au Japon pour participer à la Coupe du monde féminine de la FIFA des moins de 20 ans. D’ailleurs, elle retrouvera aux Universiades sa coéquipière Jaclyn Sawicki, de l’Université de Victoria, qui avait également participé à cette compétition.

« Ce sera vraiment une belle expérience, affirme Constance de Chantal Dumont, qui s’entraînera également avec les Comètes de Laval, dans la W League, au début de l’été. Je vais me joindre à une équipe qui compte sur de très bonnes joueuses. Ça me motive à reprendre un entraînement intensif. C’est certain que ça va m’aider lorsque la prochaine saison va commencer avec les Carabins. »

La joueuse de 21 ans originaire de Saint-Alexandre a fait bonne impression la saison dernière à son année recrue sur le circuit de Sport interuniversitaire canadien (SIC), inscrivant trois buts et récoltant quatre passes décisives en 14 parties. Elle a été choisie sur la deuxième équipe d’étoiles du RSEQ à l’automne. Ensuite, au terme de la saison intérieure cet hiver, elle a trouvé place sur la première constellation.

« C’est une joueuse très travaillante sur le terrain, souligne l’entraîneur-chef des Carabins Kevin McConnell. Elle est douée techniquement et elle joue avec intelligence. Depuis son arrivée, nous avons pu observer une amélioration de son efficacité jour après jour. Elle démontre aussi du leadership au sein de la formation. »

Depuis les Universiades de 2005, au moins une joueuse des Carabins a fait partie de chaque équipe canadienne. En 2005, Sandra Couture y était à Izmir, en Turquie. Ensuite, elle y est retournée en 2007, à Bangkok en Thaïlande, avec sa coéquipière Émilie Mercier. Véronique Laverdière y est allée en 2009 à Belgrade, en Serbie, et en 2011 à Shenzhen, en Chine.

« C’est certain que ça va aider Constance à progresser, affirme McConnell. Elle fera face à un niveau de compétition aussi élevé que lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans. Elle en ramènera un bon bagage d’expérience, comme l’ont fait les autres joueuses avant elle. »

Le tournoi de la troupe de l’entraîneure-chef Liz Jepsen, de l’Université de l’Alberta, débutera le 5 juillet contre le Mexique. Elle se mesurera ensuite à l’Irlande et à la Chine en phase de groupe. Aux dernières Universiades, à Shenzhen, en Chine, le Canada avait terminé en cinquième place, ce qui égalait son meilleur résultat lors de cet événement. Les Canadiennes avaient aussi terminé au cinquième rang en 1993 (Buffalo, États-Unis) et en 2005 (Izmir, Turquie).

 

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Relations avec les médias:
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420