Santé mentale : développement d'un nouveau programme d'accompagnement thérapeutique

Yola Moride, professeure titulaire à la Faculté de Pharmacie de l'Université de Montréal et chercheuse au CRCHUM est la conceptrice du programme Persistance.

Conçu par Yola Moride, professeure titulaire à la Faculté de Pharmacie de l’Université de Montréal et chercheuse au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM), le programme d'accompagnement Persistance favorise l'adhésion au traitement et une prise de médication optimale chez les personnes atteintes de dépression et d'anxiété généralisée. À l'occasion de la semaine nationale de la santé mentale, Univalor et la firme 360Medlink annoncent une nouvelle collaboration afin de développer et commercialiser Persistance.

 

« Lorsqu'Univalor nous a présenté Persistance, nous avons immédiatement vu qu'il proposait une solution à un problème important : celui de la non-adhésion des patients à leur traitement », explique Jean-Manasse Théagène, président de la firme 360Medlink, une société montréalaise de logiciels, d'applications mobiles, et de solutions multimédia interactives pour l'industrie pharmaceutique et de la santé. « Les organisations médicales et pharmaceutiques avec lesquelles nous travaillons sont nombreuses à chercher des solutions afin d'améliorer l'adhésion des personnes atteintes de maladies graves ou chroniques à leur traitement. Des initiatives et des produits naissent ici et là, mais peu sont validés de façon scientifique. C'est la longueur d'avance que nous avons avec Persistance, qui a fait l'objet d'études cliniques et dont les résultats sont prometteurs. »

Selon la Pre Moride, l'efficacité des médicaments, notamment les antidépresseurs, est trop souvent compromise par des arrêts de traitement prématurés. « Selon nos études, environ 50 % des patients cessent de prendre les médicaments prescrits avant d'atteindre les 6 mois recommandés dans les guides de pratique. De plus, 19 % des patients qui cessent leur traitement ne retournent pas consulter un médecin, empêchant ainsi toute adaptation thérapeutique. Nous avons conçu Persistance pour aider les patients à mieux adhérer à leur traitement, optimiser la prise de leurs médicaments et fournir aux médecins un outil de suivi complémentaire. »

Contrairement aux outils d'adhésion aux médicaments qui existent actuellement sur le marché, Persistance propose une approche relationnelle qui vise le transfert de connaissances aux patients et la responsabilisation de ceux-ci dans la prise en charge de leur maladie. Le programme prévoit un accompagnement téléphonique personnalisé, l'amélioration des connaissances du patient face à la dépression, et la rétroaction au médecin traitant. L'outil informatique sur lequel le programme s'appuie génère des messages de renforcement de l'adhésion et du suivi médical qui sont automatisés et adaptés à l'expérience du patient avec son traitement.

Univalor estime que l'approche mise de l'avant par Persistance peut offrir une solution non seulement aux gouvernements qui cherchent à réduire la pression sur le système de santé, mais également aux entreprises qui doivent assumer des pertes importantes lorsque leurs employés restent longtemps absents du travail. « On s'attend à ce que le programme Persistance soit reçu positivement, notamment par les entreprises qui cherchent à mieux soutenir leurs employés et éviter les pertes de main d'œuvre et d'expertise liées aux absences prolongées, explique Thomas Martinuzzo, Directeur, Sciences et génie pour Univalor. »

Passer du laboratoire au patient 360Medlink et Univalor travaillent de concert afin de se familiariser avec les différents volets de Persistance et former un comité de partenaires scientifiques et d'affaires en prévision de la commercialisation. « Plusieurs étapes restent à franchir, explique Thomas Martinuzzo, mais grâce à la collaboration que nous avons établie avec 360Medlink, nous croyons être en mesure de mettre en place une stratégie de commercialisation viable, qui nous permettra d'offrir Persistance à l'intérieur d'une plateforme intégrée de solutions pour accompagner les personnes atteintes de différentes maladies graves ou chroniques. »

Source : Unilavor