Les futurs pharmaciens au chevet de la communauté

L'équipe gagnante dans la catégorie Créativité (projet Seintillante) avec le Dr ArrudaDes étudiants de la Faculté de pharmacie de l'UdeM se sont penchés sur les thèmes du vieillissement et de la santé sexuelle et reproductive. Ils se sont attaqués à des sujets délicats et vastes comme la solitude chez les ainés, l'hypersexualisation, la vestibulodynie (douleur vaginale intense), les drogues injectables ou encore la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang.

 

Le deuxième colloque Agir pour la santé, tenu le 26 avril, était en fait un prolongement du cours Services à la communauté, auquel sont inscrits 600 étudiants de la Faculté de pharmacie, encadrés par une équipe de deux professeurs et de trois responsables de formation professionnelle. L'activité leur a permis de présenter les projets entrepris en cours d'année et visant à situer le pharmacien «au cœur de sa communauté». Dans ce cours unique, les étudiants conçoivent et réalisent un projet d'envergure autour d'une problématique sociale complexe afin de rendre un service à la communauté.

«Je suis fier de vous»

Les travaux des 48 équipes composées d'étudiants de 1re, 2e et 3e année du doctorat de premier cycle en pharmacie ont donc été montrés au pavillon Roger-Gaudry sous forme d'affiches.

«Je suis très fier de vous, très impressionné par votre créativité, votre talent, votre maitrise de nombreux outils de communication. Les pharmacies ne sont pas que des commerces, elles doivent aussi être des lieux de santé à part entière et les pharmaciens peuvent faire beaucoup dans ce sens. Vos travaux démontrent que vous en êtes conscients», a déclaré Pierre Moreau, le doyen de la faculté, au moment de remettre les trois prix d'excellence réservés aux meilleurs projets parmi six finalistes, six autres projets ayant reçu des mentions spéciales.

Dans la catégorie Créativité, c'est le projet Seintillante qui a été récompensé. Les 12 étudiants ont notamment créé une vidéo (youtu.be/_KkUcuDAyg4) qui laisse la parole à des femmes atteintes ou en rémission d'un cancer du sein. Dans leurs témoignages, ces femmes donnent entre autres leurs «trucs»pour maintenir une estime de soi. Les étudiants ont reçu leur prix des mains du Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Dans la catégorie Portée sociale, c'est le travail sur la vestibulodynie qui a été salué. Les étudiants ont sensibilisé des professionnels et futurs professionnels à ce syndrome méconnu qui touche de nombreuses femmes. Dans la catégorie Rigueur scientifique, c'est le projet Utilisateurs de drogues injectables: soyons là pour tous! qui a été reconnu. Un guide et une vidéo (youtu.be/tHwsqfDrI0s) ont été produits pour notamment faire connaitre aux pharmaciens la trousse MIP (matériel d'injection personnel).

La seconde vie des projets

Plusieurs des travaux présentés seront utilisés pour des programmes de prévention et de sensibilisation. La vidéo Seintillante devrait ainsi être diffusée sur le site de la Société du cancer du sein du Canada et sur le forum de la Fondation du cancer du sein du Québec. La vidéo sur les utilisateurs de drogues injectables devrait elle aussi être diffusée par plusieurs plateformes. D'autres vidéos, guides et brochures vont aussi survivre au colloque.

«Vous avez imaginé, mis au point et déployé des outils, des formations, des projets dont la portée sociale et l'influence sur la communauté sont indéniables. Vous avez signifié qu'à titre de professionnels de la santé vous pouvez faire avancer les choses dans votre communauté», a déclaré Chantal Pharand, vice-doyenne aux études à la Faculté de pharmacie.

Frédéric Berg
Collaboration spéciale