Faire un Ironman pour soutenir la recherche à l'Institut Philippe-Pinel

  • Forum
  • Le 9 septembre 2013

Le 28 juillet dernier à Lake Placid, dans l'État de New York, le Dr Joel Watts, psychiatre à l'Institut Philippe-Pinel – affilié à l'Université de Montréal –, a participé à son premier Ironman au profit de la Fondation Pinel.

 

Le Dr Watts se passionne pour le sport, mais aussi pour son métier!Le 28 juillet dernier à Lake Placid, dans l'État de New York, le Dr Joel Watts, psychiatre à l'Institut Philippe-Pinel – affilié à l'Université de Montréal –, a participé à son premier Ironman au profit de la Fondation Pinel.  Cet athlète amateur de haut niveau a choisi de parcourir 3,8 km à la nage, 180 km à vélo et 42 km à la course pour amasser des fonds destinés à soutenir la psychiatrie légale. Les efforts de l'homme de 36 ans auront porté leurs fruits, puisqu'il a terminé cette compétition, l'une des plus importantes du genre en Amérique du Nord, au 366e rang sur un total de 2536 participants, récoltant ainsi un montant de 5675$ pour la Fondation Pinel.

Une cause essentielle

La psychiatrie légale, domaine à la croisée des mondes médical et de la loi, est utilisée pendant un procès lorsque, par exemple, l'évaluation psychiatrique d'un accusé est nécessaire. On fait alors appel à un expert. Le Dr Watts, qui procède à de telles évaluations depuis 2009, désire faire avancer la recherche. Son but? Récolter 20 000 $ afin qu'un projet de recherche en électroencéphalographie (EEG-imagerie cérébrale) soit réalisé. En effet, le Centre de recherche de l'Institut Philippe-Pinel désire concevoir un casque qui agit sur le cerveau et qui permettra de déterminer le meilleur médicament à administrer pour soigner les troubles mentaux graves. Ce projet permettra ainsi d'améliorer l'efficacité des traitements et de maitriser plus rapidement les maladies mentales.

Un nouveau défi à l'horizon

Le Dr Watts avoue avoir deux grandes passions dans la vie: le sport, particulièrement les triathlons, et son métier de psychiatre à titre d'expert à la cour. C'est pourquoi il a accepté de devenir directeur du nouveau programme de résidence en psychiatrie légale, qui devrait voir le jour en juillet 2014 à l'Université de Montréal. Présentement offert en anglais à Ottawa et à Toronto, ce programme serait le premier du genre dans le monde à être donné en français. Ainsi, les étudiants qui terminent leur résidence en psychiatrie générale pourraient s'inscrire à cette année supplémentaire de surspécialisation dans cette discipline.

Mais le Dr Watts n'abandonnera pas son entrainement physique pour autant, puisqu'il prévoit prendre part au demi-Ironman de l'année prochaine à Mont-Tremblant. Son objectif? Battre son propre temps en terminant la compétition en deçà de cinq heures.