Denys Delâge reçoit le prix Gérard-Parizeau 2013

  • Forum
  • Le 23 septembre 2013

Denys Delâge (Image: Thomas Bouquin)Denys Delâge a reçu, le 10 septembre dernier, le prix Gérard-Parizeau 2013. Ce prix récompensait cette année un chercheur dont les travaux portent sur l'histoire des autochtones de la Nouvelle-France et du Québec.

 

Historien, sociologue et professeur émérite à l'Université Laval, M. Delâge est membre du Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones. Auteur de plusieurs ouvrages importants sur l'histoire des relations entre autochtones et Européens, le professeur Delâge est considéré comme le plus grand spécialiste francophone du Québec de l'histoire des Amérindiens.

Chercheur de réputation internationale, le professeur Delâge aura marqué le domaine des recherches relatives aux relations entre Amérindiens et Français depuis la Nouvelle-France jusqu'à l'époque récente. Par ses travaux et de nombreuses publications parmi lesquelles Le pays renversé, qui s'est rapidement imposé comme un classique de la littérature sur l'histoire des relations entre autochtones et Européens, M. Delâge aura contribué à l'enrichissement et à la diffusion de la connaissance dans ce secteur.

La conférence associée à la remise de ce prix et intitulée «La peur de passer pour des “Sauvages”» aura lieu le 27 novembre aux Belles Soirées de l'Université de Montréal, conférence également diffusée à Canal Savoir. Le lauréat résume ainsi le propos de sa présentation: «La colonisation française en Amérique du Nord s'est caractérisée par un modèle métis de relations avec les autochtones dont les cultures ont inspiré la critique sociale de l'Occident. Après la Conquête et la cession de 1763, les francophones ont refoulé la part amérindienne en eux afin de réclamer des droits identitaires à titre de civilisés. Placés dans la position ambigüe de colonisateurs colonisés, ils se sont définis dans le seul héritage de la France en justifiant leur proximité avec les Amérindiens par leur mission civilisatrice. Le Canada français serait géographiquement d'Amérique, mais non pas culturellement parce que, selon ses élites, sans créolité. La peur de passer pour des Sauvages serait constitutive de la honte de soi.»

Le prix Gérard-Parizeau, d'une valeur de 30 000 $, vise à souligner la valeur et l'originalité de la pensée et de l'œuvre de chercheurs, de professeurs ou de gens d'action. Il est accordé en alternance en histoire et en économie.

«La peur de passer pour des “Sauvages”» le mercredi 27 novembre de 19 h 30 à 21 h 30. Entrée libre. Inscription en ligne à Les belles soirées et matinées de l'Université de Montréal.