L'UdeM remet un doctorat honoris causa à des personnalités marquantes

L'Université de Montréal (UdeM) remettra au cours des prochaines semaines quatre doctorats honoris causa à des personnalités qui ont marqué, à leur manière, leur domaine respectif.

 

Leur contribution exceptionnelle à la société mérite cet honneur prestigieux qui leur sera remis dans le cadre de cérémonies de collations des grades. Les personnes honorées cet automne sont : le juriste Michel Deschamps, le physicien Albert Fert, le musicien Bernard Foccroulle ainsi que l'homme d'affaires Yves Rosconi.

 

« Lorsque nous remettons un doctorat honoris causa à une personne, il faut comprendre que celle-ci a marqué son domaine et c'est le cas avec les quatre récipiendaires, a déclaré le recteur Guy Breton. C'est toujours un des plus beaux moments de l'année lorsque je vois tous les étudiants recevoir leur diplôme en plus des personnalités que nous honorons. »

 

Michel Deschamps (sera remis le 10 octobre lors de la collation des grades de la Faculté de droit)

Diplômé de la Faculté de droit de l'UdeM en 1969, Michel Deschamps enseigne le droit bancaire dans son alma mater depuis 1972. Associé au sein du cabinet McCarthy Tétrault à Montréal, Me Deschamps est un spécialiste reconnu en droit bancaire, en droit commercial et en droit du financement des entreprises, de même qu'un auteur prolifique.

Très impliqué auprès du Barreau, il préside le comité de rédaction de la Revue du Barreau, le Comité du droit des sûretés et le Comité sur la protection du consommateur du Barreau du Québec. Que ce soit au Canada, aux États-Unis ou en Angleterre, les principales publications portant sur l'évaluation des avocats présentent invariablement Michel Deschamps comme étant un chef de file en droit bancaire et financier au Canada.

Albert Fert (sera remis le 18 octobre lors de la collation des grades de la Faculté des arts et des sciences)

Durant les deux premières décennies de sa carrière, Albert Fert a touché à plusieurs domaines de recherche dont l'effet Hall et l'anisotropie de la magnétorésistance en lien avec l'interaction spin-orbite des électrons. C'est ainsi qu'en 1988, en travaillant sur des multicouches Fe/Cr, qu'il a découvert la magnétorésistance géante(GMR) qui, en 2007, lui a valu le prix Nobel de physique qu'il partage avec Peter Grünberg. À partir de cette découverte, les premières composantes électroniques, dont le fonctionnement est basé simultanément sur la charge et le spin furent créées.  Loin de s'arrêter là, son apport à la formulation de la première théorie quantique du GMR en collaboration avec Peter Levy et Shufen Zhang de New York University fut majeur.

Suite à la reconnaissance du potentiel technologique immense de ses découvertes, il fut nommé directeur d'un institut fondé avec pour but de réunir l'industrie (Thomson-CSF) et la recherche dans un centre national de recherche scientifique (CNRS) dédié à la spintronique.  Comme directeur de ce nouvel institut, M. Fert se lança dans la recherche sur tout le spectre de la spintronique : des jonctions à effet tunnel magnétique et des applications des oxydes magnétiques et multiferroïques jusqu'aux jonctions moléculaires ou aux jonctions à électron unique.

Bernard Foccroulle (sera remis le 4 octobre lors de la collation des grades de la Faculté de musique)

Bernard Foccroulle lance sa carrière internationale en 1974 au festival de Royan où il interprète un vaste répertoire qui s'étend de la Renaissance à l'époque contemporaine. Sa discographie de soliste comporte plus d'une trentaine d'enregistrements, dont la plupart ont été primés (Diapason d'Or, Choc du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, Prix Cæcilia, etc.). De 1982 à 1997, il enregistre chez Ricercar une intégrale de l'œuvre d'orgue de J.S. Bach en sélectionnant soigneusement les plus beaux instruments historiques préservés.

Il a dirigé de 1992 à 2007 le Théâtre Royal de la Monnaie, l'un des opéras les plus en vue sur la scène internationale et en avril 2006, il est nommé directeur du festival d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence. Bernard Foccroule a été professeur d'analyse musicale au Conservatoire de Liège. Il a aussi été nommé « artiste en résidence » de l'Université catholique de Louvain-la-Neuve en 2006. Depuis 2009, il enseigne l'orgue au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles.

Bernard Foccroulle a été le président de l'Association Opera Europa située à Bruxelles, réunissant plus d'une centaine de compagnies membres dans plus d'une trentaine pays différents.

 

Yves Rosconi (sera remis le 25 octobre lors de la collation des grades de la Faculté de pharmacie)

Diplômé de la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal en 1977, Yves Rosconi a poursuivi ses études de 2e cycle en sciences administratives. Il a occupé plusieurs postes clé dans l'industrie pharmaceutique. Il a notamment été président directeur général de Rhône-Poulenc Rorer Canada de 1997 à 1999, entreprise pour laquelle il a travaillé pendant 21 ans. M. Rosconi a également occupé le poste vice-président principal et chef de l'exploitation d'Aeterna, en plus d'avoir été vice-président responsable de la division Afrique et Moyen-Orient d'Aventis (Paris). De 2004 à 2010, il fut président de Theratechnologies et s'est mérité le prix du PDG de l'année de La Presse en 2010.

Il est membre des conseils d'administration de Milestone Pharma et d'Otsuka. Il est aussi titulaire d'un prix Pharmacien de cœur et d'action et du prix du Industry Leadership de BIOTECanada. Il n'a pas hésité à appuyer la Faculté de pharmacie à de nombreuses reprises et il est présentement membre du Conseil consultatif du doyen. Son parcours dans l'industrie pharmaceutique est remarquable et c'est sans contredit un modèle pour les étudiants en pharmacie.

 

-30-

Relations avec les médias:
Mathieu Filion

Conseiller principal, relations médias
Université de Montréal
514 343-7704