La Faculté des arts et des sciences se dote d'un Cabinet de campagne

Gérard Boismenu, Maryse Fernet, Louis-Martin Richer, Martine Provost, Philippe Sureau et Claude PinardLa Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal a réuni pour la première fois, le 16 octobre dernier, les membres de son Cabinet de campagne, en appui au développement de ses projets facultaires.

 

La création de ce Cabinet de campagne s'inscrit dans les efforts déployés par la Faculté des arts et des sciences dans le cadre de la grande campagne institutionnelle Campus Montréal, qui réunit l'Université de Montréal et ses deux écoles affiliées HEC Montréal et Polytechnique Montréal.

Ce comité est composé de huit membres :

     

  • Michèle Boisvert, première vice-présidente, Affaires publiques, Caisse de dépôt et de placement du Québec
  • Maryse Fernet, vice-présidente, Ressources humaines, Cascades
  • Marie-Josée Lamothe, CMO & COO, chef exécutif, Marketing et communications corporatives, L'Oréal Canada
  • Louis-Martin Richer, chef de la Direction des risques et de l'éthique, GENIVAR inc.
  • Claude Pinard, directeur exécutif, Fondation Mirella et Lino Saputo
  • Martine Provost, directrice générale, Partenariat mondial pour l'électricité durable
  • Jean-Marc Rousseau, administrateur de société et fellow invité au CIRANO
  • Philippe Sureau, cofondateur et conseiller du président, Transat A.T. inc.
  •  

Les membres du Cabinet de campagne ont eu l'occasion de rencontrer les professeurs porteurs des grands projets de la Faculté. « C'est le début d'une très belle aventure; notre cabinet de campagne a l'énergie qu'il faut pour que nos projets soient connus dans la communauté. Je suis heureux de réunir le dynamisme de notre cabinet et l'expertise de nos chercheurs », a souligné le doyen de la Faculté des arts et des sciences, Gérard Boismenu.

L'objectif est de récolter 25 M $. Cette somme servira à appuyer une dizaine de projets dans divers secteurs d'études et de recherche, tels que la planétologie, la diversité et la gouvernance, la protection de l'environnement, la mondialisation, le pluralisme culturel, l'évolution du cinéma et des lettres, la santé et le bien-être des individus.Les projets prendront des formes variables allant de bourses étudiantes aux chaires de recherche, voire même jusqu'à la création d'instituts en appui à l'enseignement et à la recherche.

Plus d'informations sur les activités philanthropiques de la Faculté des arts et des sciences et ses grands projets sur son site internet.