Annonce d'un partenariat innovant entre le CHU Sainte-Justine et Génome Québec

Guy Breton, Dr Jacques L. Michaud, Pauline Marois, Dr Réjean Hébert, Marc LePage et Dr Fabrice BrunetDr Fabrice Brunet, directeur général du CHU Sainte-Justine, et Marc LePage, président-directeur général de Génome Québec, sont très fiers d'annoncer la création du premier centre de génomique clinique pédiatrique intégré au Canada, une initiative à l'avant-garde de ce qui se fait actuellement dans le monde.

 

« C'est un grand honneur d'avoir l'opportunité de concrétiser ce partenariat en présence de la première ministre du Québec, Madame Pauline Marois, et du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Dr Réjean Hébert », ont déclaré messieurs Brunet et LePage lors du lancement officiel.

Ce centre de génomique pédiatrique hautement innovant situé au CHU Sainte-Justine, le plus grand centre hospitalier universitaire mère-enfant au Canada, permettra le développement de nouvelles solutions face aux défis diagnostiques chez l'enfant qui souffre d'une maladie génétique. Cette initiative transformera la qualité des soins offerts aux jeunes patients, en vue d'une meilleure prévention dès l'enfance. Il s'agit d'une première au Canada qui insuffle un vent d'espoir aux enfants malades et à leurs familles.

« Plus de 80 % des maladies génétiques se déclarent durant l'enfance ou l'adolescence », a mentionné le Dr Jacques L. Michaud, médecin généticien au CHU Sainte-Justine. « Chez plus de la moitié de ces enfants, les médecins n'arrivent pas à poser un diagnostic, il faut souvent attendre plusieurs années avant d'arriver à identifier la cause de la maladie. Cette nouvelle technologie nous permettra donc de séquencer tous les gènes du génome et d'obtenir plus rapidement un portrait génétique de l'enfant, de savoir de quelle maladie il souffre et d'offrir un traitement, s'il est disponible ou lorsqu'il le deviendra. Il n'y a pas pire inquiétude pour un parent que de ne pas savoir », a-t-il conclu.

Le CHU Sainte-Justine, doté d'un laboratoire reconnu comme centre canadien de référence pour les analyses génétiques chez l'enfant, a développé un partenariat unique avec Génome Québec qui a, pour sa part, acquis au cours des 10 dernières années, une expertise hors pair en gestion de plateformes technologiques.

Dans le cadre de cette initiative, l'équipe du CHU Sainte-Justine sera responsable de l'élaboration de la stratégie d'interprétation des résultats, de la production des rapports et de la validation clinique.

« Notre mission est l'amélioration de la santé des mères et des enfants du Québec, et grâce à ce centre de génomique, l'ensemble de cette population pourra bénéficier des meilleures méthodes diagnostiques et des suivis thérapeutiques et de maintenir l'enfant en bonne santé », a affirmé le Dr Fabrice Brunet, directeur général du CHU Sainte-Justine. « Nous pourrons ainsi aller plus loin dans la guérison des maladies de l'enfant, qu'elles soient aiguës comme le cancer, ou chroniques comme le diabète ou les troubles du neurodéveloppement. Grâce à cette technologie, il sera désormais possible de poser des diagnostics plus rapidement, chez un plus grand nombre d'enfants et à un plus faible coût ».

De son côté, Génome Québec sera responsable des opérations de la plateforme, incluant la production des séquences et l'analyse bio-informatique. « C'est un grand moment que nous attendions avec impatience : la technologique génomique a atteint un tel niveau de potentiel qu'on pourra, dans un avenir très rapproché, l'utiliser pour traiter les patients atteints de maladies génétiques, mais également dans une perspective de prévention, de dépistage, voire de santé publique », a précisé Marc LePage. Il a également ajouté : « Avec le partenariat annoncé aujourd'hui, on entre de plain-pied dans le virage des soins de santé personnalisés. Pour nous, c'est clairement une étape clé qui ouvre la voie à de futures initiatives, par exemple dans le domaine des maladies complexes. »

« La génomique est une science qui progresse à pas de géant et qui prépare une véritable révolution dans les soins de santé », souligne le recteur de l'Université de Montréal, Dr Guy Breton. « Ensemble, le CHU Sainte-Justine et l'Université de Montréal contribuent à ce que le Québec soit de la partie. Notre expertise en génomique est reconnue à l'échelle mondiale et porte l'espoir de meilleurs soins pour nos patients dans un avenir rapproché. »

Il est à noter que le partenariat CHU Sainte-Justine et Génome Québec s'inscrit en continuité des investissements majeurs consentis par le gouvernement du Québec dans le secteur des soins de santé personnalisés.

En plus de desservir l'ensemble du Québec, ce partenariat vise également les marchés canadien et international. Ce positionnement est essentiel pour développer le leadership du Québec à l'échelle mondiale en matière de génomique clinique pédiatrique et de soins de santé personnalisés.

 

À propos du CHU Sainte-Justine
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine est le plus grand centre mère-enfant au Canada et le 2e plus important centre pédiatrique en Amérique du Nord. Il est membre du grand réseau d'excellence en santé de l'Université de Montréal (RUIS). Il compte 5 153 employés dont 1 392 infirmiers et infirmières auxiliaires et 1 036 professionnels en soins, 520 médecins, dentistes et pharmaciens, 822 résidents et plus de 250 chercheurs, 300 bénévoles, 3 400 stagiaires et étudiants de toutes disciplines. Le CHUSJ comprend 484 lits dont 35 au Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), seul centre dédié exclusivement à la réadaptation pédiatrique au Québec. L'OMS a reconnu le CHU Sainte-Justine « Hôpital promoteur de la santé ».

À propos de Génome Québec
Depuis mai 2000, Génome Québec est le maître d'oeuvre du développement de la génomique au Québec. En appuyant près de 80 projets, 800 chercheurs et en assurant la gestion des opérations du Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill, Génome Québec contribue à accélérer la découverte de nouvelles applications dans des secteurs stratégiques tels la santé, la foresterie, le développement durable et l'agriculture. Les fonds investis par Génome Québec proviennent du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, du gouvernement du Canada par l'entremise de Génome Canada et de partenaires privés.

 

- 30 -

Relations avec les médias :

Éva Kammer
Directrice, Communications
Génome Québec
514 398-0668, poste 206

Mélanie Dallaire
Conseillère principale, relations médias
CHU Sainte-Justine
514 345-7707