Les Carabins écrasent les Gaiters 51-8 et retrouvent le Rouge et Or en finale québécoise

Sean Thomas-ErlingtonL’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a obtenu son laissez-passer pour la finale de la Coupe Dunsmore dans une victoire à sens unique de 51-8 sur les Gaiters au Coulter Field de l’Université Bishop’s samedi après-midi. Dans ce premier match éliminatoire disputé dans ce stade depuis 1994, les Carabins ont confirmé leur domination en inscrivant 30 points sans riposte au deuxième quart.

 



Après une année d’absence, les Bleus reviennent ainsi en finale provinciale et se rendront à Québec samedi prochain pour affronter le Rouge et Or à 13h. Laval a vaincu Sherbrooke 32-11 à domicile cet après-midi dans l’autre demi-finale.

« On a eu une bonne semaine de préparation et on a bien joué dans toutes les facettes du jeu pendant tout le match, c’est la meilleure recette pour connaître du succès, a dit l’entraîneur-chef des Carabins Danny Maciocia. Notre ligne offensive a connu une très grosse journée de travail et on a réussi à mélanger leur attaque. »

« Dès le début de la saison, notre plan était d’atteindre la finale provinciale. On y est maintenant rendu. On a une grosse semaine qui nous attend et on devra poursuivre sur cette lancée face à un redoutable adversaire. »

En plus de l’excellente prestation de l’attaque, la défense montréalaise a complètement muselé le quart-arrière vedette des Gaiters et recordman canadien Jordan Heather. Ce dernier a été limité à 92 verges avec 12 passes complétées en 20 tentatives et a cédé sa place au début du troisième quart.

Les Gaiters ont commis quatre revirements en première demie et les Carabins ont su en profiter. D’abord, après que David Ménard (Kinésiologie) ait recouvré une échappée du quart-arrière étoile Jordan Heather, les Carabins ont réussi à ouvrir le pointage grâce à la jambe de Félix Ménard-Brière (Arts et sciences). Ce dernier a réussi un placement sur 31 verges.

À la fin du 1er quart, la défense montréalaise a repoussé les Gaiters sur un troisième essai pour redonner le ballon à l’attaque à la ligne de 40 des Bleus. Après une belle poussée, Manuel Crisi-Lauzon (Arts et sciences) a complété le travail sur une course de dix verges. Peu de temps après, son coéquipier Sean Thomas-Erlington (Éducation physique et santé) a réussi une course de 32 verges pour s’approcher de la zone des buts. Il a complété avec le majeur quelques jeux plus tard sur une course d’une verge.

L’attaque au sol des Carabins a été dévastatrice en première demie, gardant ainsi l’attaque menée Heather sur le banc. Les Bleus ont gagné 193 verges au sol en seulement 25 portées. Au total, ils menaient 256 à 90 pour les verges gagnées après 30 minutes de jeu. Crisi-Lauzon a terminé sa journée avec 108 verges de gain en 14 courses. Pour sa part, Thomas-Erlington en a amassé 81 en neuf portées, pour une moyenne de neuf verges par course.

« Le travail de la ligne offensive a fait la différence, on a juste eu à courir avec le ballon et les ouvertures se créaient, a dit Thomas-Erlington. Ça aurait été facile de ralentir la cadence en deuxième demie avec notre avance mais nous avons continué notre bon travail. C’est une grosse dose de confiance pour nous avant la finale. »

Le quart-arrière Pierre-Luc Varhegyi (Administration, HEC Montréal) a complété neuf de ses 14 tentatives de passe pour des gains de 85 verges. Maxime Fournier-Rioux (Arts et sciences) a été le receveur le plus sollicité. Il a capté cinq passes pour des gains de 53 verges.

Heather a lancé une deuxième interception au deuxième quart. Fode Yansane (Arts et sciences) a redonné le ballon à son équipe. Jordan Rwiyamilira (Gestion philanthropique) avait fait de même au 1er quart. L’attaque des Carabins a profité de ce troisième revirement commis par Heather pour inscrire un autre touché. Celui-ci a été l’œuvre de Thomas-Erlington, sur une course de 11 verges. Varhegyi en a ajouté un autre sur une faufilade d’une verge un peu plus d’une minute plus tard.

L’équipe locale a concédé un touché de sûreté avant la fin de la première demie pour que les Carabins retraitent au vestiaire avec une avance de 33-0.

Dans les premiers instants de la deuxième demie, Alexandre Doucet (Sécurité et études policières) a réussi la troisième interception des Carabins. Cette fois-ci, il a ramené le ballon sur 21 verges jusque dans la zone des buts.

Le quart-arrière Gabriel Cousineau (Administration, HEC Montréal), entré dans l’action au quatrième quart, a marqué un touché sur une faufilade de deux verges. Les Gaiters ont également concédé deux touchés de sûreté.

Jamais les Carabins n’avaient marqué autant de points, ni inscrit autant de touchés dans un match éliminatoire. Le record précédant avait été établi en 2009, alors que les Bleus avaient vaincu les Gaiters 40-15 au CEPSUM en demi-finale provinciale.

En défense, les Bleus ont réussi cinq sacs du quart. Le secondeur Byron Archambault (Sécurité et études policières) a terminé au premier rang au chapitre des plaqués avec six. Nicolas Gauthier (Administration, HEC Montréal) a également réussi une interception.

Les Gaiters ont répliqué avec un touché de Vincent Davignon sur une course d’une verge. Ils ont également inscrit un simple sur une tentative de placement ratée sur 32 verges. En remplacement de Heather, Shane McDonald  a obtenu des gains de 161 verges en complétant 13 de ses 23 passes. Le receveur Alexander Fox a gagné 124 verges en neuf attrapés.

 

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Relations avec les médias:
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420