Le recteur souhaite «monter d'un cran» l'engagement communautaire de l'Université

  • Forum
  • Le 4 novembre 2013

  • Paule Des Rivières

«Nous ne formons pas seulement des chimistes, nous formons des citoyens chimistes.» Pour le recteur, Guy Breton, «l'Université a un rôle citoyen à jouer, plus important que celui auquel nous pensons habituellement. Il faut aller plus loin.»

 

Le recteur en est à ce point convaincu que son équipe a fait de l'engagement citoyen l'une de ses cinq grandes priorités. «Lorsqu'un citoyen pense à une problématique, il faudrait qu'il se tourne vers nous. Je souhaite vivement que la frontière entre lui et nous disparaisse.»

Déjà impressionné par la panoplie des initiatives de la communauté universitaire, le recteur et son équipe entendent faciliter et encourager encore davantage les projets. D'ailleurs, s'il est un thème qui est souvent revenu au cours des rencontres d'échange des «Dialogues avec le recteur», c'est bien le désir des employés de mieux connaitre les gestes d'entraide de la communauté pour y participer. Le développement du sentiment d'appartenance passe par un tel engagement, estiment les employés.

«Face à la communauté, il faudra décider de faire certains gestes, illustre M. Breton. Nous pourrions décider qu'une année, tel dimanche, nous organisons une corvée de nettoyage de notre flanc du mont Royal ou encore nous pourrions choisir d'organiser l'an prochain un tour cycliste dont les profits iraient aux enfants des écoles primaires de milieux défavorisés. Il s'agit de monter d'un cran notre engagement.»

Paule des Rivières

 

À lire aussi

Dossier spécial

Reconnaitre l'engagement
communautaire

Journal Forum, 4 novembre 2013