Un foisonnement d'actions communautaires en sciences de l'éducation, en médecine et en médecine dentaire

  • Forum
  • Le 4 novembre 2013

  • Martin LaSalle

Les membres de la communauté de l'Université de Montréal sont nombreux à s'engager bénévolement dans leur communauté, en dehors des activités scolaires, pour faire avancer les choses au sein de différentes collectivités.

 

Voici quelques-unes des initiatives prises par des étudiants ou des employés de la Faculté des sciences de l'éducation et de la Faculté de médecine.

Cette énumération est loin d'être exhaustive: de nombreuses actions communautaires, tant individuelles que collectives, auraient tout autant mérité d'être soulignées.


Faculté des sciences de l'éducation

Identité des jeunes autochtones

La professeure Jrène Rahm intervient auprès de jeunes autochtones pour les sensibiliser aux différentes facettes de leur identité. Elle utilise l'ethnographie visuelle. Ainsi, les jeunes vont se filmer pour mieux se connaitre et s'accepter.

Formation de guides de musée

La professeure Anne-Marie Émond travaille sur la formation des guides et des intervenants dans les musées. Elle étudie le comportement des visiteurs des musées. Ses analyses sont très utiles pour l'organisation d'expositions permanentes ou temporaires.

Les scientifines

Trois professeures font partie de l'organisme Les scientifines, qui fait la promotion des sciences et de la technologie chez les jeunes filles des écoles défavorisées du sud-ouest de Montréal.

Moisson Montréal

À l'occasion du diner de Noël facultaire, tout le personnel est invité à participer à une activité de groupe et d'entraide sociale: pendant tout un avant-midi, ses membres effectueront ensemble le tri de denrées alimentaires à Moisson Montréal.


Faculté de médecine*

Opération Non-Violence

Étudiante au doctorat en biologie moléculaire, Vanessa Laflamme est coordonnatrice des activités de la chorale Opération Non-Violence, à Montréal-Nord, qui souhaite offrir à la population des quartiers défavorisés des solutions à la violence, à la criminalité et à la discrimination. La chorale se produit dans un but de transformation sociale.

Club des petits déjeuners

Au moins deux groupes d'étudiants sont engagés dans le Club des petits déjeuners.

Dans le premier, ils sont 30 étudiants au doctorat en médecine à se relayer chaque semaine, par groupes de deux ou trois, pour relancer les petits déjeuners à l'école primaire Sainte-Lucie, dans le quartier Saint-Michel à Montréal. Bénévole depuis 15 ans dans le Club, Sabrina Provost a lancé le projet Relais de bénévolat à l'UdeM, ayant elle-même bénéficié des services de l'organisme quand elle fréquentait l'école secondaire.

Dans le second groupe, près de 30 étudiants en physiothérapie, ergothérapie et orthothérapie organiseront, en avril 2014, la Course Parc-Action. Cette course à relais, qui se tiendra au parc Jarry à Montréal, vise à réunir le plus de professeurs et d'étudiants possible afin d'amasser des fonds pour le Club.

INcommunity: immersion parmi les populations négligées

Anne-Sophie Thommeret-Carrière et huit autres étudiants au doctorat en médecine forment une équipe d'INcommunity en effectuant des stages de quatre semaines parmi des populations négligées. INcommunity est une initiative étudiante québécoise destinée à promouvoir l'accès équitable à des soins de santé de qualité. Ces stages ne sont ni crédités ni rémunérés. Depuis 2011, 40 étudiants de l'UdeM ont fait des stages dans quatre domaines: santé autochtone, santé des migrants, santé des contrevenants et médecine urbaine.

Groupe de stimulation langagière en milieu défavorisé

Deux étudiantes en orthophonie et une étudiante en psychoéducation ont constitué un trio d'intervention afin de stimuler le langage chez les enfants de trois et quatre ans qui ne parlent pas encore. Cette initiative a pris forme en pédiatrie sociale dans le quartier montréalais d'Hochelaga-Maisonneuve, plus précisément à l'Assistance d'enfants en difficulté du Dr Gilles Julien. En plus d'animer des activités, Andréanne Bérubé, Alexandra Forest et Stéphanie Lemieux ont créé du matériel et des outils pour assurer la pérennité de leur action.

Apni Sehat Apni Parvah (Ma santé, ma préoccupation)

Diplômé en ophtalmologie et médecin, Harmanjit Singh a eu l'idée d'organiser le projet Apni Sehat Apni Parvah (Ma santé, ma préoccupation) au sein d'une population multiculturelle de Montréal. Ce projet vise à promouvoir le dépistage des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et oculaires – dont la rétinopathie diabétique et le glaucome. Ainsi, le Dr Singh a mis sur pied six journées aux cours desquelles il a fait des présentations dans une langue asiatique compréhensible par tous et répondu aux questions des participants dans la langue qu'ils désiraient: français, anglais, hindi ou punjabi!


Faculté de médecine dentaire

Centre international de prévention en santé dentaire

Ce centre que dirige le Dr Daniel Pierre Kandelman prodigue, dans un cadre de formation, des soins à des groupes vulnérables, dont des ainés, des jeunes mères, des personnes sans domicile fixe, des patients à risque de contracter le virus du sida. Les Drs Denys Ruel et Guy Rostenne y sont associés de très près.

Dentraide

Dentraide est un organisme étudiant à but non lucratif qui vise la vulgarisation des techniques d'hygiène auprès de ceux qui ne les connaissent pas bien, ici comme à l'étranger.

Martin LaSalle

* Afin d'encourager le bénévolat, la Faculté de médecine remet 500$ aux organismes que soutiennent ses étudiants et employés.

 

À lire aussi

Dossier spécial

Reconnaitre l'engagement
communautaire

Journal Forum, 4 novembre 2013