Le recteur reçoit un doctorat honorifique aux Entretiens Jacques-Cartier

  • Forum
  • Le 21 novembre 2013

Guy Breton a été honoré pour sa contribution exceptionnelle au monde universitaire.Le recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton, a reçu un doctorat honorifique le 24 novembre, à Lyon, à la cérémonie d'ouverture des 26es Entretiens du Centre Jacques-Cartier.

 

La remise du doctorat à M. Breton vise à souligner sa contribution exemplaire au développement et au rayonnement universitaires, qu'on parle de recherche, d'enseignement ou de gestion.

«Le professeur Guy Breton a une carrière scientifique, pédagogique, clinique et institutionnelle très équilibrée qui relève de l'excellence. Il a montré un esprit scientifique d'analyse avec des travaux qui ont donné lieu à une quarantaine de publications dans des revues internationales [...] M. Breton a par la suite mis sa puissance de synthèse et son esprit de visionnaire au service de l'intérêt général en assumant d'importantes responsabilités dans des institutions universitaires», pouvait-on entendre sur la vidéo d'hommage présentée au nom du directeur de l'Université de technologie de Compiègne, de qui le recteur a reçu son insigne de docteur.

Pour sa part, Hélène David, vice-rectrice aux relations internationales, à la Francophonie et aux partenariats institutionnels, a reçu la médaille du Centre Jacques-Cartier, remise par Pierre Marc Johnson et Alain Bideau, respectivement président du conseil d'administration et fondateur et délégué général du Centre.

Rappelons que les Entretiens Jacques-Cartier réunissent depuis 26 ans des centaines de chercheurs du Québec et de France mais aussi du Canada anglais et de plusieurs autres pays désireux d'échanger les résultats de leurs recherches menées sur une grande diversité de thèmes. L'activité se déroule dans un contexte de collaboration entre les villes de Montréal et de Lyon, et le recteur Breton, qui a prononcé le discours de remerciement aussi au nom des deux autres personnes ayant reçu un doctorat honorifique, n'a pas manqué de rappeler les liens unissant les deux métropoles.

«Nos deux villes se ressemblent beaucoup. Ce sont deux villes universitaires, des villes de savoir et de haute technologie. Si elles sont bien outillées pour répondre aux défis que nous lance le 21e siècle, c'est grâce à leurs universités», a rappelé M. Breton dans l'amphithéâtre de l'École normale supérieure de Lyon, où la cérémonie de remise des doctorats inaugurait les Entretiens Jacques-Cartier 2013, sous la houlette de Guy Berthiaume, président-directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et membre du bureau du Centre Jacques-Cartier.

Outre M. Breton, André Roy, de l'Université de Waterloo, diplômé de l'UdeM, et Jean-Paul Bravard, rattaché à l'Université Lumière Lyon 2, ont reçu des doctorats honoris causa. Ces deux hommes sont spécialistes des fleuves. L'un s'est beaucoup intéressé au Rhône, l'autre au Saint-Laurent. «Mes compagnons lauréats sont deux grands spécialistes des voies fluviales. J'y vois un hommage à l'interdisciplinarité, qui est l'avenir de la science, a souligné M. Breton. Car, pour comprendre les fleuves, il faut être à la fois physicien, ingénieur, biologiste, anthropologue, historien et géographe.»