Les Carabins ont bien représenté le Canada à Trente

  • Forum
  • Le 27 janvier 2014

Cinq Carabins faisaient partie de l’équipe canadienne qui a remporté l’or aux 26es Universiades d’hiver en Italie le 20 décembre dernier. L’équipe victorieuse avait pour capitaine Kim Deschênes, qui dirige aussi l’équipe de hockey féminin des Bleues. (Photo: Enrico Pretto)À plus d'un mois des Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, des Carabins de l'Université de Montréal ont représenté le Canada dans une compétition multisport internationale. En décembre, ils ont participé aux 26es Universiades d'hiver de Trente, en Italie, et les joueuses de hockey ont même ramené une médaille d'or.

 

Le 20 décembre, les hockeyeuses canadiennes ont célébré leur victoire après une finale remportée au compte de 5-0 sur la Russie. Pour Kim Deschênes, il s'agissait d'une deuxième conquête après avoir fait partie de l'équipe championne en 2011 en Turquie. « C'était une expérience différente et on ne peut pas comparer, a dit la capitaine de la formation canadienne. Je suis fière d'avoir pu gagner avec 19 autres joueuses et un autre personnel d'entraîneurs. Je sors grandie de ce tournoi. »

La jeune femme, qui participe à sa cinquième et dernière saison sur le circuit universitaire, a ainsi connu une année 2013 de rêve avec trois médailles d'or, dont une au championnat du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) et une seconde à celui de Sport interuniversitaire canadien (SIC).

« Je veux profiter de chaque moment avec mon équipe, a-t-elle affirmé. À notre cinquième année, on réalise que ça passe vite et que c'est bientôt fini. Il nous reste quelques semaines à travailler pour aller chercher une autre médaille d'or. »

L'étudiante-athlète de 22 ans jouait aux côtés de ses coéquipières des Carabins Josianne Legault à l'attaque, Sophie Brault en défense et la gardienne Élodie Rousseau Sirois. Leur entraîneuse-chef Isabelle Leclaire y était également en tant qu'adjointe.

« Nos athlètes ont eu l'occasion de jouer avec les meilleures hockeyeuses universitaires du pays, a souligné Isabelle Leclaire. Il y a également eu un gain de confiance lié à cette sélection au sein de l'équipe. C'est une reconnaissance de leur talent. Elles ont élevé leur niveau de jeu et ce sera bénéfique pour notre formation. »

En sept matchs durant le tournoi, le Canada n'a fait face qu'à une faible opposition. En cette année olympique, plusieurs étudiantes-athlètes jouaient avec leur équipe nationale et cela pourrait expliquer l'absence de certaines formations, selon Isabelle Leclaire. Sur les sept victoires du Canada, cinq ont été acquises par jeu blanc; les joueuses canadiennes ont inscrit un total de 77 buts et n'en ont accordé que 2.

De l'autre côté du site, le ski alpin

Sandrine David a pu se mesurer à des athlètes de calibre international.Au pied de la montagne, l'entraîneur-chef de l'équipe de ski alpin des Carabins Sébastien Michel dirigeait la formation canadienne à Trente. Parmi ses skieurs se trouvaient la recrue Philippe Rivet de même que des skieurs du collégial encadrés par le programme des Bleus Sandrine David et Gabriel Mains.

« Nos skieurs ont eu la chance de se mesurer à des athlètes de calibre international, a indiqué Sébastien Michel. C'était très intéressant même si, dans notre contexte d'étudiants-athlètes au Canada, nous avions eu moins de jours d'entraînement sur neige avant la compétition comparativement à des skieurs d'autres nations. Cette expérience a réveillé beaucoup de monde. Cela pousse les athlètes à travailler plus fort pour s'améliorer. »

Philippe Rivet a pris le 22e rang au slalom géant malgré une longue absence du circuit de la compétition en raison d’une blessure. (Photos: Sébastien Michel)Philippe Rivet a obtenu de bons résultats après avoir été absent de la compétition pendant plusieurs mois en raison d'une blessure. Il a pris le 22e rang au slalom géant.

Il n'en était pas à sa première expérience sur la scène internationale, puisqu'il avait fait le voyage en Turquie en 2011. « Le niveau était cette fois-ci encore plus relevé, a dit le skieur de 20 ans qui prenait part à Trente à sa première course de la saison. Avec la qualité du site, cela se comparait à une coupe d'Europe. »

Habituellement, dans une compétition de cette envergure, un village réunit tous les athlètes. Ce n'était pas le cas en Italie, alors que les équipes des différentes disciplines étaient dispersées aux quatre coins de la région de Trente. Il était donc difficile pour les Canadiens d'aller encourager leurs compatriotes sur les autres lieux de compétition. Toutefois, à la fin des Universiades, les skieurs canadiens ont eu la chance de se déplacer à Val Gardena pour voir Erik Guay remporter une épreuve de la Coupe du monde en descente. Cette expérience inoubliable motivera certainement les troupes pour le reste de la saison.

Un hiver fort occupé

L'équipe de hockey féminin des Carabins tentera maintenant de défendre son titre canadien au championnat de SIC, présenté du 13 au 16 mars à l'Université Saint-Thomas.

Pour leur part, les skieurs des Bleus entameront leur saison sur le circuit du RSEQ le 31 janvier au mont Sainte-Marie. Ils sont champions en titre chez les hommes et au combiné.

« Participer aux Universiades, ça donne une confiance pour le reste de l'année, a déclaré Philippe Rivet. Ça relève ma façon d'appréhender les courses. Je veux connaître une bonne saison et me préparer pour les Universiades de 2015 à Grenade, en Espagne. »

Mathieu Dauphinais
Collaboration spéciale