La FAS célèbre l'entrée de quatre de ses professeurs à la Société royale du Canada

Image : Marc-Antoine ZouékiLe 27 janvier dernier, les membres de la Société royale du Canada issus de la communauté de l'UdeM étaient conviés à une réception pour souligner les récentes nominations de Gérard Boismenu, Micheline Cambron, Maurice Cusson et Marie-Claude L'Homme, professeurs à la Faculté des arts et des sciences.

 

D'éminents scientifiques, chercheurs et gens de lettres de l'Université, membres de la Société royale du Canada, se sont ainsi rassemblés, en présence de Graham Bell, président de la Société, pour mettre en valeur l'importance de l'apport de l'Université de Montréal à la recherche et à la transmission du savoir en arts, en lettres et en sciences, naturelles et sociales.

« Cette célébration de l'excellence parfaitement incarnée par les personnes présentes est une occasion unique d'exprimer la gratitude de la Société royale du Canada pour le soutien continu apporté par l'Université de Montréal et sa communauté, qui représente le groupe francophone le plus important parmi tous les campus au Canada et engagé, au quotidien, dans les initiatives stratégiques de la Société » a souligné Monsieur Bell, président.

Francis Gingras, secrétaire de la Faculté, a rappelé que plus de 120 membres de la Société royale du Canada proviennent de l'Université de Montréal.

Sur la photo (de gauche à droite) :
Francis Gingras, Marie-Claude L'Homme, professeure au Département de linguistique et de traduction, Micheline Cambron, professeure au Département des littératures de langue française, André Lapierre, secrétaire honoraire de la Société royale du Canada, Gérard Boismenu, doyen de la Faculté des arts et des sciences, Graham Bell, président de la Société royale du Canada, Louis Maheu, membre de la Société royale et professeur émérite au Département de sociologie, Maurice Cusson, professeur émérite au Département de criminologie et Monique C. Cormier, membre de la Société royale et professeure au Département de linguistique et de traduction.