L'urbanisme des quartiers de Guadalajara

  • Forum
  • Le 3 février 2014

Juan Torres, de l'Institut d'urbanisme, organisera avec un collègue de l'Université de Guadalajara un séminaire commun de maîtrise auquel prendront part cinq étudiants de l'UdeM et trois du Mexique. Il portera sur l'enseignement supérieur du design urbain.

 

« L'idée est de faire germer des projets québécois au Mexique et des projets mexicains au Québec », résume le professeur Torres, lui-même d'origine mexicaine. Venu terminer des études en urbanisme en 2001, il a obtenu un poste à l'Institut d'urbanisme en 2009.

Juan TorresUn étudiant de l'UdeM a proposé d'étudier un programme de microcrédit utilisé pour l'autoconstruction de lieux publics dans des quartiers défavorisés; une autre veut comparer la participation publique en aménagement dans un quartier montréalais (Pointe-Saint-Charles) et dans un quartier de Guadalajara. « Nos étudiants parlent très bien l'espagnol et les Mexicains le français. C'était d'ailleurs une exigence pour suivre le séminaire. »

On souhaite rendre ce projet annuel, puisqu'il existe déjà une entente de collaboration entre les deux établissements. C'est Ramón Reyes, de l'Université de Guadalajara, qui est l'autre professeur engagé dans le projet appuyé par le Groupe de travail Québec-Mexique.

Les étudiants mexicains sont venus à Montréal en automne 2013 et les étudiants montréalais partent au Mexique en mars prochain. La DRI assumera les frais de déplacement des étudiants de l'UdeM grâce au volet Mobilité étudiante : formations hors-les-murs de son programme de financement des projets liés à l'internationalisation.

M.-R.S.

À lire aussi