La condition enseignante au Québec du 19e au 21e siècle

  • Forum
  • Le 17 février 2014

Les enseignants de l'école publique semblent vivre au Québec, depuis pas mal d'années déjà, une phase particulièrement difficile de l'histoire de leur profession : intégration d'élèves en grande difficulté dans les classes ordinaires, pauvreté des enfants, concurrence effrénée avec l'école privée, nombreux jeunes enseignants qui décrochent de la profession après quelques années de pratique, etc.

 

Cette phase difficile est-elle le résultat d'une conjoncture temporaire ou bien découle-t-elle de tendances à long terme, profondément enracinées dans l'histoire sociale et éducative du Québec?

Afin de répondre à cette question, ce livre propose une relecture critique des conditions d'exercice du métier d'enseignant depuis le 19e siècle jusqu'à nos jours. Il montre que l'histoire de ce métier est traversée, sur un siècle et plus, des mêmes fils rouges qui ont pour nom précarité, injustice scolaire et affaiblissement de l'école publique. Il offre du même coup une synthèse originale et complète de l'évolution de l'école et du monde des enseignants au sein de la société québécoise, mais conçue dans la perspective d'une meilleure compréhension de la condition enseignante actuelle.

Auteur de nombreux ouvrages sur l'enseignement publiés dans une quinzaine de pays, Maurice Tardif est professeur titulaire à l'Université de Montréal, où il dirige le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante. Membre de la Société royale du Canada et de l'Académie des sciences, il a reçu le prix Marcel-Vincent de l'Acfas en 2008 pour sa contribution au développement des sciences sociales.

Maurice Tardif, La condition enseignante au Québec du XIXe au XXIe siècle. Une histoire cousue de fils rouges : précarité, injustice et déclin de l'école publique, Québec, Presses de l'Université Laval, 2013, 334 pages.